L’entraîneur-chef Félix Potvin pourrait voir débarquer de nombreux joueurs qui ont été repêchés par une équipe de la LHJMQ lors du prochain camp préparatoire de ses Cantonniers.

Déjà un casse-tête pour Félix Potvin

Avec 11 joueurs de l’édition 2017-2018 des Cantonniers de Magog, dont 10 qui seront encore admissibles pour une autre saison dans le midget AAA, réclamés au repêchage de la LHJMQ samedi, sans oublier sept autres provenant des Harfangs midget espoir, du Collège St-Bernard M18 de Drummondville et des Spartans du Collège de Stanstead qui l’ont également été, le prochain camp d’entraînement de la formation magogoise débordera de joueurs dont les droits appartiendront à une organisation quelconque du circuit Courteau.

Tout le contraire de l’an dernier quand tous les yeux étaient tournés vers les jeunes de 15 ans qui débarquaient à Magog. Est-ce dire que les Cantonniers proposeront à leurs partisans pour leur 40e anniversaire la saison prochaine une équipe un peu plus âgée? L’entraîneur Félix Potvin émet un premier avertissement.

« Au premier coup d’œil, c’est ce que plusieurs croiront, mais j’ai toujours affirmé que tous les joueurs qui se présentent à un camp des Cantonniers partent sur le même pied, peu importe leur statut. Appartenir à une équipe de la LHJMQ n’est pas un baromètre en ce qui me concerne pour évaluer les chances d’un joueur de percer notre alignement. Les joueurs doivent gagner leur poste sur la glace. Actuellement, c’est certain que ça annonce un beau casse-tête. Il y a des joueurs, en raison de leur présence à un camp junior majeur, qui n’auront pas beaucoup de temps pour se faire valoir », soutient le mentor des Cantonniers qui a assez de vécu dans le hockey pour savoir que plusieurs de ses vétérans lui feront faux fond et gradueront à 16 ans dans le junior majeur l’automne prochain.

Rappelons que par les années antérieures Potvin a déjà retranché des patineurs qui arrivaient d’un camp junior majeur tout comme des vétérans. Rien n’indique que ça ne se reproduira pas de nouveau au mois d’août. Les Cantonniers traînent la réputation d’une organisation qui a toujours fait le plein de jeunes joueurs de 15 ans.

Parmi les sept hockeyeurs sélectionnés samedi dernier à Shawinigan qui n’ont pas eu à évoluer avec les Cantonniers pour retenir l’attention des recruteurs de la LHJMQ, notons Nick Rhéaume, le fils de Pascal Rhéaume, nouvel entraîneur des Foreurs de Val d’Or, et Kaylen Gauthier, le garçon de Denis Gauthier, ex-hockeyeur de la LNH et analyste pour le compte de RDS.