Si cette défaite confirme qu’aucune autre partie ne sera disputée à Sherbrooke en après-saison, elle ne confirme pas la place en série des Volontaires.

Défaite crève-coeur des Volontaires

SHERBROOKE – S’ils voulaient être sûrs de prendre part aux séries et de rejouer à Sherbrooke cette année, les Volontaires n’avaient pas le droit de perdre. Malheureusement pour eux, c’est ce qu’ils ont fait, par la marque de 29-22, face aux Griffons du Cégep de l’Outaouais.

Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke ont eu la chance de créer l’égalité à la toute fin du match, mais le receveur Philippe Lajoie, laissé seul à la porte des buts, a jonglé avec le ballon avant de l’échapper et concéder la partie aux Griffons.

L’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier n’a cependant pas caché sa fierté envers ses joueurs. « Au dernier match du jeu, c’était une passe complétée pour un touché, mais malheureusement elle s’est avérée incomplète. Il y a des petits moments clutchs comme celui-là qu’il faut réussir à avoir. Lui, on ne l’a pas fait, mais on s’est rendus jusque-là », a-t-il commenté en entrevue après le match.

En effet, Gauthier a apprécié le travail accompli par ses joueurs. « On parle souvent du processus. Ce qui me fait mal dans cette partie, c’est que le processus était bon. Les joueurs ont bien réagi aux défis. On sait qu’on jouait avec notre second quart-arrière. L’offensive a réussi à compter des points. Même si c’était un problème cette année, on a réussi à le faire.

« L’attitude des gars était bonne, poursuit-il. Nous étions disciplinés. C’est difficile de perdre un match dans des situations où tu es fier de tes gars comme ça. »

Pas d’autre partie assurée 

Si cette défaite confirme qu’aucune autre partie ne sera disputée à Sherbrooke en après-saison, elle ne détermine pas la place en série des Volontaires. « L’Outaouais a trois victoires grâce à celle d’aujourd’hui, donc entre dans le bris d’égalité, explique Gauthier. La semaine dernière, nous étions quatrièmes au classement dans un bris d’égalité à quatre équipes, grâce à la quatrième règle du bris. C’est un classement très fragile. Il faut attendre le résultat des autres matchs. Nous avons évalué une dizaine de scénarios différents. Maintenant, ce sera une surprise. Il faudra se croiser les doigts pour réussir à accéder aux séries. Après une partie comme celle-ci, j’espère qu’on va l’avoir. »

Les joueurs devront tout de même rester concentrés. « Tous les gars vont être sur un pied d’alerte. Aussitôt que les résultats des matchs vont sortir et que le calendrier est là, les gars vont rembarquer. Il y a quelque chose qui se passe dans cette équipe », décrit l’entraîneur.