C’était soir de première au Palais des sports. Le gardien Reilly Pickard effectuait ses débuts dans l’uniforme du Phœnix.

Défaite amère contre l’Armada

Parfois, une équipe a l’impression d’avoir volé un point en s’inclinant en prolongation. Mais vendredi soir, les visages étaient longs chez le Phœnix à la suite de cette défaite de 4-3 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand.

C’était soir de première au Palais des sports. Le gardien Reilly Pickard effectuait ses débuts dans l’uniforme du Phœnix. Jaxon Bellamy aussi, lui qui a traversé la tempête afin de disputer son premier match à Sherbrooke.

« Le résultat est dur à avaler, soutient le nouveau portier sherbrookois. On avait pourtant joué une bonne partie et ils ont gagné sur un seul beau jeu réalisé par le meilleur joueur du circuit. C’était différent de jouer pour le Phœnix. Je me sentais bizarre après avoir évolué plus de trois ans avec le Titan. Mais je voulais la victoire. »

C’est effectivement Alex Barré-Boulet qui a mis fin au débat avec une pièce de jeu spectaculaire.

« On s’est bien battus du début jusqu’à la fin, a avancé l’entraîneur Stéphane Julien. On a obtenu plus de chances de marquer que l’adversaire. On a bien maîtrisé les gros joueurs adverses en désavantage numérique, mais on a manqué nos chances en prolongation en ratant le but. Je ne peux pas en vouloir aux joueurs. On méritait les deux points, mais le premier marqueur de la LHJMQ a trouvé une façon de compter le gros but. »

« On est contents d’avoir obtenu un point, mais tout le monde souhaitait en avoir deux. On a été capables de rivaliser, il fallait gagner », a expliqué Kevin Gilbert, la deuxième étoile du match.

Alexandre Joncas semblait aussi déçu à la fin de la rencontre :

« Il aurait fallu être plus opportunistes et après nos deux parties contre les Voltigeurs de Drummondville et l’Armada, on sait qu’il est possible de tenir notre bout. »

Une partie de ping-pong

Les 1887 amateurs qui ont bravé le froid et la neige ont eu droit à une vraie partie de ping-pong, alors que les deux équipes se renvoyaient la balle.

Charles-Antoine Giguère a ouvert la marque en première période suivi de Kevin Gilbert : 1-1 après 20 minutes de jeu.
Aleksi Anttalainen a redonné l’avance à l’Armada en fin de deuxième et Benjamin Tardif a répliqué lors du dernier tiers. Rémy Angelhart croyait avoir donné la victoire aux siens. Hugo Roy a cependant répliqué en fin de partie pour ainsi forcer la tenue de la prolongation. Et on connait la suite.

« Pickard a été solide, assure Julien. Il a bien joué la rondelle derrière son filet, chose que nous n’avons pas vue souvent dernièrement, et il s’est montré très combattif. Du côté de Bellamy, il a roulé durant 8 h dans la tempête et il est arrivé juste avant la partie. Ce n’est pas évident de comprendre notre système que nous lui avons expliqué deux minutes avant la partie. »

« J’ai bien aimé le travail de notre gardien et j’ai été impressionné par la vision de Bellamy, qui n’a que 16 ans », renchérit Gilbert.

« J’aime l’attitude de Reilly et Jaxon amène un aspect physique à notre jeu », résume Joncas.

Bellamy se disait finalement satisfait de sa première expérience au Palais des sports.

« On a montré du caractère et on n’a pas été chanceux en prolongation. Mon voyage vers Sherbrooke était fou. Mes parents et moi sommes partis en matinée en pleine tempête. Je ne pensais jamais me rendre. On a même eu un accrochage. Je suis content de rejoindre un bon groupe de joueurs comme celui du Phœnix. »