La troupe de Félix Potvin ne l’aura pas facile cette saison alors que tous leurs adversaires voudront se prouver contre eux.

Début sur la route pour les Cantonniers

Lorsqu’il est question d’excellence dans la Ligue midget AAA du Québec, difficile d’ignorer les Cantonniers de Magog. Depuis quatre ans, avec trois présences en finale, deux championnats de séries, sans oublier les titres de division et de saison régulière, aucune autre équipe ne peut se targuer d’afficher un dossier aussi reluisant. À l’échelle nationale, les Cantonniers représentent même la seule formation au pays à avoir pris place sur le podium de la Coupe Telus au cours des deux dernières années (deux médailles d’argent).

Aussi bien dire que la troupe de Félix Potvin ne l’aura pas facile cette saison alors que tous leurs adversaires voudront se prouver contre eux. Ça commence dès ce soir alors que les Cantonniers visiteront les Gaulois de St-Hyacinthe dans l’une des cinq parties au programme de la soirée qui lancera la saison 2019-2020 du circuit Lévesque.

À LIRE AUSSI: Trois de suite, mission impossible ?

Félix Paquet prend le flambeau

« Nous étions déjà une cible l’an dernier après avoir tout gagné en 2017-2018. L’histoire va assurément se répéter pour les prochains mois. Ça ne peut que nous rendre meilleurs, mais sachez qu’il est hors de question de se mettre de la pression en pensant à long terme. Nous n’en sommes pas là. On va commencer par faire le tour des équipes pour savoir où on se situe. L’objectif demeure le développement de nos joueurs et d’être au sommet et en santé au début des séries. Mon discours est le même depuis toujours », soutient le mentor des Cantos qui ne s’en fait pas avec le début de saison difficile des siens alors que trois de leurs quatre premières parties seront sur la route.

« C’est vraiment secondaire en ce qui me concerne. Notre préparation demeure la même. »

Vétérans

Comme c’est le cas pour la très grande majorité des équipes de la ligue, les vétérans se retrouveront en minorité chez les Cantonniers. Ils seront six à amorcer une seconde saison dans la ligue, dont cinq qui ont soulevé la coupe Jimmy-Ferrari le printemps dernier. Il s’agit des défenseurs Félix Paquet et Justin Bergeron, ainsi que les joueurs d’avant Zackary Michaud, Mathis Poulin et Julien Bourget. Le sixième vétéran est Mathis Zakorzermy qui endossait l’uniforme des Gaulois de St-Hyacinthe la saison dernière. Celui-ci sera donc en terrain connu ce soir alors que les Cantonniers visiteront les Maskoutains.

« C’est un bon groupe de vétérans. Ils sont allés à la bonne école l’an dernier. Je ne suis pas inquiet. Ils doivent juste éviter de croire que ce plus facile à leur deuxième saison et de perdre par le fait même leurs repères. Il n’y a personne qui va transporter l’équipe sur ses épaules. Ce sera l’affaire de 20 joueurs », insiste Potvin.

Profondeur

Félix Potvin s’est permis de faire une brève analyse de la nouvelle mouture des Cantonniers. « Notre brigade défensive sera solide. Peut-être pas des gars qui montreront des statistiques comme Dion et Belliveau l’an dernier, mais ils sont efficaces dans toutes les phases du jeu. Notre attaque sera plus diversifiée que par le passé. Ce sera difficile pour l’adversaire de se concentrer sur un seul trio. Quant à nos gardiens, je suis plus que confortable avec Rémi (Delafontaine) et Mathis (Dorcal-Madore) qui formeront un très bon tandem. J’ai confiance aux deux. »