Il ne reste plus maintenant qu’une page à tourner sur cette retentissante saison 2017-2018, soit le repêchage de la LHJMQ le 2 juin prochain à Shawinigan.

De Sudbury au Portugal !

Vous avez été nombreux à m’aborder et m’écrire pour me demander où je me cachais lors de la participation des Cantonniers de Magog à la Coupe Telus à Sudbury à la fin du mois d’avril. Mon ami Jean Pinard du Club de ski de fond du mont Orford s’inquiétait même pour ma santé. Je n’ai pas pu savoir s’il faisait allusion à ma santé physique ou mentale ! Votre humble serviteur se payait simplement des vacances de trois semaines au Portugal. Je n’étais toujours pas de retour lors du Gala des champions de la Ligue midget AAA du Québec où on m’a fait l’honneur de me décerner le Trophée Bertrand Raymond.

Ai-je besoin de vous dire que ma tablette n’était jamais bien loin pour me tenir informé des performances des Cantonniers en Ontario. Même la nuit, en raison du décalage horaire, je ne pouvais résister à la tentation de jeter un coup d’œil à ma tablette. Et je lisais évidemment tous les reportages de mon jeune collègue Tommy Brochu qui a accompli un boulot irréprochable là-bas.

Il ne reste plus maintenant qu’une page à tourner sur cette retentissante saison 2017-2018, soit le repêchage de la LHJMQ le 2 juin prochain à Shawinigan. À l’élimination des Cantonniers lors des séries 2017, je vous avais mis la puce à l’oreille en écrivant de vous préparer pour la saison 2017-2018, qu’elle serait mémorable. À mi-chemin dans la saison, après avoir fait le tour des équipes de la ligue, j’en avais ajouté une couche en affirmant que les Cantonniers voleraient aussi le spectacle à la séance de sélection du circuit Courteau. N’est-ce pas ce qui s’annonce ?

Au deuxième étage chez les Cantonniers, on se prépare également avec fébrilité en prévision la prochaine campagne qui sera la 40e dans l’histoire de l’organisation. Je porte à votre connaissance tout de suite que la prochaine édition des Cantonniers ne sera pas piquée des vers non plus. Indéniablement, des vétérans seront de retour et d’excellentes recrues frappent encore à la porte. J’ai l’avantage, chaque année, de bien connaître les joueurs qui visent un poste à Magog. L’avenir à court terme est encore très prometteur. Rappelez-vous-en. 

Portugal

J’aime bien, lorsque je traverse l’Atlantique pour des vacances, jeter un coup d’œil sur les médias écrits pour vérifier leur façon de couvrir le monde du sport. Au Portugal, je vous le confesse, j’ai été renversé par la couverture accordée au soccer. Évidemment, le soccer est roi et maître sur le Vieux continent, mais si vous croyez qu’on exagère au Québec avec le hockey et surtout le Canadien (j’en suis), vous n’avez rien vu. Je veux bien croire que c’est l’année de la Coupe du monde au soccer, mais il y en avait que pour le soccer, mur à mur. Dans les quotidiens comme au petit écran.

Un autre de mes péchés mignons en Europe, c’est de surveiller les gens qui portent des casquettes avec des logos d’équipes sportives. Je m’amuse en essayant de voir qui a la cote parmi nos équipes en Amérique du Nord, toutes disciplines confondues. Haut la main, ce sont les Yankees de New York qui l’emportent devant les Dolphins de Miami. Aucune trace des équipes de la LNH à part une casquette des Rangers de New York sur l’épaisse chevelure d’un joyeux luron.

Bon, vous le savez, je suis maintenant de retour au boulot !