Léo Grandbois a triomphé sur 7,5 km, alors que sa sœur Pauline a aussi récolté l’or, mais sur 5 km

De l’or en biathlon et en ski de fond

Quelques athlètes de la région ont fait le plein de médailles d’or au cours des derniers jours lors des championnats canadiens de ski de fond et de biathlon présentés à Thunder Bay, en Ontario, et à Charlo, au Nouveau-Brunswick, respectivement.

Au Championnat canadien de biathlon, Pauline et Léo Grandbois ont profité des deux premières journées de compétition pour s’approprier chacun deux médailles d’or dans leur catégorie respective. Léo Grandbois est inscrit chez les 17-18 ans, tandis que sa sœur Pauline participe à la compétition chez les 15-16 ans.

Embauché par Biathlon Québec avant les Fêtes pour intervenir auprès des athlètes et parfaire l’aspect technique en ski des membres d’Équipe Québec, le Magogois Gilles Lefebvre a été témoin de la belle performance de Pauline et Léo Grandbois de Sherbrooke.

« Je m’attarde évidemment au volet ski du biathlon, car c’est ma spécialité. Pauline et Léo ont vraiment très bien skié. On a fait beaucoup de préparation spécifique avant ces championnats canadiens et à présent c’est payant pour eux. C’est une journée de repos vendredi et ensuite il y aura d’autres courses pour eux samedi et dimanche. C’est prometteur », a souligné Lefebvre, qui agit comme entraîneur et farteur à Charlo.

Avant de se pointer à Charlo, Lefebvre a accompagné ses athlètes du Club de ski de fond du parc du mont Orford au Championnat canadien de la discipline à Thunder Bay.

Olivier Léveillé a fait plaisir à son entraîneur en terminant bon premier au classement général de son année de naissance chez les juniors B 16-17 ans. Chemin faisant vers son titre canadien, le fondeur de 16 ans de Sherbrooke a mis la main sur deux médailles d’argent et surtout sur une impressionnante médaille d’or sur la distance 15 km en style classique. Léveillé a devancé ses plus sérieux rivaux par tout près de 30 secondes.

« C’est la troisième année de suite qu’Olivier est champion canadien, les deux précédentes chez les juvéniles. Il a battu des gars plus vieux que lui à Thunder Bay. J’ai skié le parcours de 15 km et ça faisait mal. Olivier a été tout simplement sublime. Le jeune est solide et représente définitivement un des meilleurs espoirs au pays », a confié Lefebvre.

Mentionnons aussi qu’Alexandra Racine a réalisé trois top cinq chez les juniors A 18-19 ans.

Nicolas Beaulieu était également présent à ces championnats canadiens, mais se remettant d’un virus qui l’a affaibli cette saison, les attentes étaient moins élevées dans son cas. Beaulieu a tout de même eu le temps de signer quelques bons chronos.