Félix Paquet (4) saura d’ici vendredi s’il terminera la saison avec les Cantonniers où s’il recevra un appel des Foreurs de Val-d’Or.

De l’incertitude aussi pour les joueurs du midget AAA

Il n’y a pas que les joueurs de la LHJMQ qui passent par des moments d’angoisse et d’incertitude chaque année lors de la première semaine du mois de janvier, date limite permise pour des transactions dans le circuit Courteau. Souvent ces échanges provoquent aussi des départs dans les rangs inférieurs, plus précisément dans la Ligue midget AAA du Québec quand des équipes de la LHJMQ décident de faire de la place dans leur alignement à des patineurs de 16 et 17 ans.

Qui ne se souvient pas de Marshall Lessard qui avait été promu avec les Foreurs de Val-d’Or à la période des Fêtes la saison dernière, ce qui n’avait pas empêché les Cantonniers de savourer les grands honneurs des séries pour une deuxième année d’affilée?

D’ici le 10 janvier, des mouvements dans le personnel des joueurs des équipes midget AAA sont toujours possibles. Reste à voir si les Cantonniers seront épargnés. Le capitaine et défenseur Félix Paquet fait assurément partie des joueurs parmi les plus convoités chez les Cantonniers par des formations de la LHJMQ. Les Foreurs de Val-d’Or, encore eux, ont fait appel à ses services à quelques occasions cette saison, tout comme son coéquipier Zackary Michaud.

Paquet avoue qu’il a hâte d’être fixé. « On sait que ce sont des choses qui peuvent survenir. Sans dire que cela m’affecte, j’ai quand même hâte de savoir à quoi m’en tenir. Je suis prêt à toute éventualité. Les Foreurs ne m’ont rien promis et il est fort possible que je termine la saison avec les Cantonniers. Je n’ai pas de préférence. Si les Foreurs décident de me faire monter avec eux, c’est qu’ils auront jugé que ce sera meilleur pour mon développement. Si au contraire je reste un Cantonnier, je n’en serai pas moins motivé. L’équipe vise un troisième titre d’affilée, ce n’est pas rien. Comment voulez-vous dans ce contexte que je ne sois pas stimulé? On m’a nommé capitaine de ce groupe. C’est donc pour exercer du leadership, avoir un rôle de premier plan sur la glace et non pas pour jouer au touriste », a commenté Paquet.

Au boulot

Félix Paquet a retrouvé ses coéquipiers lundi à l’entraînement après une longue pause d’une vingtaine de jours. Les Cantonniers renoueront avec la compétition vendredi à l’aréna de Magog avec le passage du Phénix du collège Esther-Blondin et leur excellente gardienne Eve Gascon.

« Tous les gars étaient heureux de se revoir, affirme le capitaine. Le repos a fait du bien, mais il était temps qu’on retouche la glace. Les gars ont tous l’air en forme. Avec une bonne semaine d’entraînement, je pense que le synchronisme ne devrait pas trop faire défaut vendredi. »

Installés au sommet du classement général, les Cantonniers n’entendent pas être délogés. « Chaque partie sera un gros défi. Les équipes sont prêtes quand elles nous affrontent. Elles ont le goût de nous battre. On l’a vu au Challenge CCM. Je pense que nous avons disputé un bon Challenge même si nous ne l’avons pas gagné. On a encore appris à ce tournoi et cela va nous servir pour les deux prochains mois et ensuite les séries. Le moindre relâchement nous placera dans le trouble. Ce sera une guerre de tranchées jusqu’à la toute fin », croit Paquet.