Laura Côté-Collin et Audrey-Anne Gingras visent le podium aux Jeux du Québec. Le duo conserve une fiche parfaite après trois parties.

De l'espoir pour les volleyeuses estriennes

Après avoir vaincu la formation de la région Sud-Ouest, celle de Chaudière-Appalaches et ensuite l’Outaouais, les volleyeuses estriennes peuvent se permettre de rêver au podium. Cette fiche parfaite a de quoi inspirer Laura Côté-Collin et Audrey-Anne Gingras à la 53e Finale des Jeux du Québec présentée à Thetford Mines.

On pourrait penser, à les voir à l’œuvre, que les deux joueuses de volleyball de plage évoluent ensemble depuis quelques années déjà, mais non : Laura Côté-Collin et Audrey-Anne Gingras en sont à leur premier été en tant que duo. 

« Mais on est amies depuis que l’on étudie ensemble au programme sport-études du Triolet. C’est d’ailleurs notre complicité qui fait notre force. On se bat pour la balle et on veut gagner. C’est peut-être ce qui pourrait faire la différence », indique Audrey-Anne Gingras, de Saint-François-Xavier-de-Brompton. 

L’équipe à battre lors du tournoi : celle de la région Sud-Ouest. 

« On a participé au tournoi Sun Smash il y a deux semaines à Sherbrooke. On a terminé au deuxième rang en perdant en finale contre les filles de Sud-Ouest. Ce serait une belle revanche de les battre. Mais on ne pense pas les affronter avant vendredi », indique la Sherbrookoise Laura Côté-Collin.

La ronde éliminatoire commencera effectivement vendredi. Mais avant les quarts de finale, les deux Estriennes doivent encore disputer trois autres parties.

« On vise un top 6, mais on regarde surtout vers le podium », précise Côté-Collin.

« On a du plaisir à jouer ensemble et on serait vraiment fières d’ajouter une médaille à la récolte estrienne. Ce qui me rendrait le plus satisfaite, ce serait simplement d’avoir la certitude de tout avoir donné sur le terrain durant les Jeux du Québec. C’est ma première expérience aux Jeux et j’adore ça. On demeure positives et tout peut arriver grâce à cette attitude! » admet Gingras.

Un accueil en or

Le duo de l’Estrie l’avoue : il ne s’attendait pas à être aussi bien reçu par la population de Thetford Mines.

« Tout est bien organisé. C’est encore mieux que ce à quoi je m’attendais. Tout le monde a du plaisir et il y a une tonne de bénévoles ici. L’implication de la population est incroyable! » estime Audrey-Anne Gingras.

« Il s’agit de mes deuxièmes Jeux du Québec après ma participation à ceux de Montréal il y a deux ans en volleyball de salle. On se trouve dans une plus petite ville et c’est très chaleureux ici. Ce qui me marque le plus : la qualité de la nourriture. On mange tellement bien! » lance en riant Laura Côté-Collin.

Une médaille pour Médéric Carrier

En plus des victoires en volleyball de plage féminin, l’Estrie a célébré de belles prestations en cyclisme sur route et à la voile.

En cyclisme sur route, Jasmine Aspirot a terminé sa course en quatrième position au contre-la-montre.

Au sprint, Médéric Carrier a remporté la médaille d’argent, la première médaille estrienne du bloc 2.

Au volleyball de plage masculin, le duo estrien conserve une fiche de trois victoires et une défaite.

À la voile, Thierry Turcotte a terminé premier lors de ses deux courses.

Finalement, l’équipe de soccer masculin est invaincue en deux parties grâce à victoire de 6 à 0 contre le Saguenay-Lac-Saint-Jean et un gain de 4 à 1 contre Montréal.