Ce sont 150 coureurs qui ont pris le départ de la première coupe NV Cloutier de la saison, samedi au Mont-Bellevue.

De la camaraderie à vélo

La première compétition régionale de vélo de montagne s’est déroulée dans la camaraderie. Tous ont profité de la grande qualité des sentiers… ouverts seulement 5 jours plus tôt.

« Avec la Ville de Sherbrooke, on a retardé l’ouverture de la montagne pour la première année », explique Luc Dugal, organisateur de la course et entraineur pour le club de vélo Dalbix. Plusieurs pancartes ont été installées aux entrées du Mont-Bellevue pour bloquer le passage. Le 7 mai dernier, les jours de beau temps avaient fait le travail : ils ont permis aux pistes de durcir pour autoriser l’ouverture.

Ce sont 150 coureurs qui ont pris le départ de la première coupe NV Cloutier de la saison, samedi au Mont-Bellevue. Ils ont pu profiter d’un parcours estival. « Les conditions sont parfaites », s’enchante M. Dugal.

« En 2012, je me demandais si on allait continuer », explique l’organisateur en parlant des courses régionales. En effet, même avec un parcours excellent, il n’y avait pas plus de 25 coureurs inscrits. « Maintenant, on en a parlé beaucoup, on prône l’expérience et la camaraderie ». Les plus vieux viennent accumuler de l’expérience et les jeunes viennent davantage s’amuser, ils oublient que c’est une course. « Pour une région comme Sherbrooke, c’est exceptionnel », raconte l’entraineur, très satisfait des 150 participants.

Le club de Sherbrooke Dalbix compte 570 membres cette année. « On n’a pas eu le choix de fermer le club », confie M. Dugal. La popularité du vélo de montagne dans la région grandit : Dalbix est devenu le plus gros club au Québec. Il est aussi le plus présent sur le circuit de courses provinciales. « Le but n’est pas de battre des records, mais on est contents ».

COURSE DE SÉLECTION

Les gagnants des catégories Minime et Cadet tenteront de se forger une place dans l’équipe de la région de l’Estrie, pour les Jeux du Québec (JDQ) de cet été. La course de samedi était le premier événement de sélection. Médéric Carrier et Marie-Fay St-Onge ont remporté le titre chez les 13-14 ans, tandis que Emrick Vincent et Cathyana Marcotte ont roulé les premiers chez les 15-16 ans. Ces coureurs détiennent donc une bonne avance pour faire partie de l’équipe estrienne.

Deux autres événements détermineront les sportifs choisis pour les JDQ. Le gagnant de la course finale de sélection aura automatiquement son billet, les autres seront choisis selon la moyenne de leurs résultats des deux premières courses de sélection.

Trois Estriens chez les garçons et deux Estriennes chez les filles prendront part aux compétitions à Thetford Mines, pour la 53e édition des JDQ.

UN TITRE À DÉFENDRE

En 2016, c’est la région de la Capitale-Nationale qui est repartie avec les honneurs, en décrochant le plus de médailles. Cependant, si le calcul se fait avec le pointage de chaque coureur en fonction du rang obtenu, c’est la région de l’Estrie qui termine première en vélo de montagne.

« L’objectif principal est de s’amuser, on a une belle camaraderie », explique M. Dugal. Lui et les cyclistes du club espèrent toutefois offrir une performance similaire à la dernière édition. Un événement d’une telle envergure motive beaucoup les jeunes. Les JDQ offrent une expérience professionnelle qui fait rêver les sportifs participants. « Ils veulent tous vivre ça », ajoute l’entraineur.