De jeunes Magogois sur les traces de l'Impact

Les jeunes porte-couleurs de l'équipe masculine Memphré 1 de Magog, U9 division 1, conserveront un souvenir impérissable de leur passage au stade Saputo de Montréal où ils ont eu la chance, il y a quelques jours, de fouler le terrain de l'Impact de Montréal pour une séance d'entraînement avec un membre de l'équipe technique de l'organisation montréalaise.
L'équipe de l'instructeur Christian Fréchette a obtenu ce privilège dans le cadre d'un concours provincial Uniprix. « Le hasard nous a favorisés et on a profité de ce moment privilégié. On nous expliqué là-bas qu'à part les joueurs de l'Impact et ceux des autres formations de la MLS, aucune équipe n'a le droit de sauter sur le terrain Saputo, pas même les équipes de l'Académie de l'Impact. Aussi bien vous dire que les jeunes n'avaient pas assez d'yeux pour regarder tout autour d'eux et pour toucher. Les jeunes ont réalisé pleinement qu'ils étaient sur un terrain d'une équipe professionnelle et ils n'ont pas mis de temps pour y aller de leurs plus belles prouesses », fait valoir Christian Fréchette.
Même la séance d'entraînement captivait les jeunes magogois au plus haut point. « Déjà qu'ils écoutent les consignes de l'instructeur devant eux, c'est exceptionnel, d'ajouter Fréchette sur une note humoristique. Ce fut plaisant et très instructif pour tout notre groupe. »
Au terme de cette séance d'entraînement de 90 minutes au stade Saputo, quelle ne fut pas la surprise pour Christian Fréchette de recevoir la visite d'un membre de l'organisation montréalaise qui avait été impressionnée par l'habileté et le talent des petits magogois. « Cela nous a valu une invitation pour disputer un match hors-concours contre l'équipe U9 de l'académie de l'Impact. Il faut voir si ce sera possible de trouver une date qui conviendra aux deux équipes. C'est quand même flatteur pour notre équipe », souligne Christian Fréchette qui reconnaît que cette visite inattendue au terrain de l'Impact a déjà un effet positif sur sa troupe.
« Les jeunes sont gonflés à bloc. Ils veulent maintenant transposer ça dans leur jeu et terminer en beauté », soutient-il.