Dawson Mercer n'a pas emprunté le chemin le plus conventionnel afin d'être répertorié parmi les meilleurs espoirs de l'encan 2017 de la LHJMQ.

Dawson Mercer : un cas à part

Pour être classé au sein du top 12 des meilleurs espoirs au prochain repêchage de la LHJMQ tout en évoluant dans la Prep School Hockey Federation et dans la Midwest Prep Hockey League, il faut savoir se démarquer. Et c'est exactement ce qu'a fait Dawson Mercer la saison dernière.
Classé au 12e rang selon le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, l'attaquant du Bishop's College School est le seul de son circuit à être répertorié dans les six premières rondes. D'ailleurs, seulement quatre joueurs provenant d'une autre ligue que le midget AAA ont réussi à se faufiler jusqu'au groupe des joueurs vus comme étant des choix de première ou deuxième ronde. Dawson Mercer en fait partie.
« J'ai décidé de quitter Terre-Neuve afin d'évoluer dans la PSHF et la MPHL. Je voulais surtout me faire connaître un peu plus. Mon cousin a joué pour BCS et n'avait que de bons mots pour ce circuit. Les entraîneurs sont compétents et les installations sont de très bonne qualité. Le niveau de jeu me plaisait beaucoup. Les joueurs sont plus gros que dans le midget AAA et de nombreux joueurs font le saut par la suite dans les collèges américains ou dans la NCAA », explique Dawson Mercer.
Après avoir obtenu 12 points en 11 matchs dans la PSHF M18 et 22 points en 18 parties dans la MPHL, le joueur de 15 ans a attiré l'attention des recruteurs.
« J'ai parlé à plusieurs équipes et j'ai hâte de voir quelle organisation me repêchera. Je ne suis pas surpris de me retrouver dans le groupe des espoirs de première ronde pour la prochaine séance de sélection. J'ai connu une belle saison et plusieurs formations m'ont montré de l'intérêt. »
« Sa vision du jeu et son désir de vaincre lui permettent de se faire remarquer et c'est vraiment ce qui le différencie des autres joueurs de son âge. On doit le voir jouer pour mieux comprendre », avance l'un de ses entraîneurs, Francis Allarie.
« Dawson est un joueur né avec d'excellentes habiletés offensives, ajoute l'entraîneur de BCS, Mike Couch, qui a sonné l'alerte en ce qui concerne le potentiel de Mercer. Il fonce comme un train et est difficile à arrêter. Il veut toujours être le meilleur sur la glace. Dawson est créatif, adore le hockey et quand on avait besoin d'un gros but, c'est lui qui le marquait. Il va montrer l'exemple sans être obligé de parler. C'est de cette façon qu'il était un meneur chez nous. »
Charmé par la LHJMQ
Même si le chemin vers la NCAA se traçait devant lui peu à peu, Dawson Mercer se dit attiré par la LHJMQ.
« Je devrai faire un choix définitif après le repêchage, mais je suis tenté par l'expérience de la LHJMQ. J'ai eu la chance de voir quelques parties de junior majeur et il y a tellement de bons joueurs qui proviennent de cette ligue et qui percent chez les professionnels. Peu importe l'équipe qui me sélectionnera, je serai heureux, mais c'est certain que je préfèrerais poursuivre mes études en anglais », explique l'adolescent.
À quelques jours du repêchage, présenté le 3 juin à Saint-John, Dawson Mercer se dit excité à l'idée de vivre cette expérience.
« Comme tous les jeunes, je rêvais un jour d'être repêché et ce jour arrive à grands pas! » termine-t-il.