Un début de compétition désastreux a coûté cher à l'équipe canadienne de curling féminin menée par Rachel Homan qui n'a pas été en mesure de se qualifier pour les matchs éliminatoires à PyeongChang.

Curling: le Canada a une compétition plus forte, disent les curleurs estriens

Les raisons fusent de partout pour expliquer les performances décevantes des équipes canadiennes de curling aux Jeux olympiques de PyeongChang. C'est la première fois depuis que le sport a fait son retour aux Jeux d'hiver à Nagano en 1998 qu'aucune équipe canadienne ne monte sur le podium.

Pour les curleurs de la région réunis à Sherbrooke dans le cadre de l'invitation Jean-Guy Blanchard, l'explication est simple, le calibre de jeu des autres pays a énormément augmenté et rivalise maintenant celui du Canada.

Lire aussi: Invitation de curling Jean-Guy Blanchard : Retrouver ses lettres de noblesse

« Il y a eu quelques erreurs chez les gars et les filles, mais il faut dire que le niveau de jeu n'a jamais été aussi élevé, explique Jean-Philippe Tremblay, coordonnateur du tournoi régional. Le niveau à PyeongChang ne se compare pas même avec Sotchi ou Vancouver. Les équipes de l'Asie se sont énormément améliorées. »

« Par le passé, le Canada était trop fort, mais ce n'était pas le cas cette année, analyse Zachary Griffiths-Julien qui a participé aux Championnats nationaux M18 l'an dernier. Certaines équipes comme la Corée du Sud ont dépassé les attentes de tout le monde. Je crois que les équipes canadiennes sont arrivées aux Olympiques avec la même mentalité qu'à Vancouver par exemple où l'on s'attendait à être les meilleurs. »

« Comme au hockey, toute la pression était sur le Canada, signale pour sa part Roland Dionne du Club de curling de Lennoxville. C'était l'équipe à battre. Ils étaient peut-être nerveux. C'est une mauvaise passe, je pense, mais je ne crois pas que le Canada va se faire dominer sur la scène internationale. Ça va être plus compétitif et donc plus intéressant. »

Jean-Philippe Tremblay abonde dans le même sens : « Je ne crois pas que ça va diminuer l'intérêt du curling au pays, même que ça peut avoir l'effet inverse et motiver beaucoup d'équipes ».

Le Canada a quand même ramené une médaille d'or en curling au pays. Les Canadiens ont dominé l'épreuve du double mixte.