La Coupe des 3P est remise à Olivier Crête-Belzile, qui a disputé presque tous ses matchs malgré un combat contre le cancer.
La Coupe des 3P est remise à Olivier Crête-Belzile, qui a disputé presque tous ses matchs malgré un combat contre le cancer.

Crête-Belzile synonyme de passion et persévérance

SHERBROOKE — Le Cabinet financier Alain Villeneuve a fait un second gagnant lundi en remettant la Coupe des 3P au défenseur du Phœnix Olivier Crête-Belzile après avoir nommé plus tôt Zachary Michaud des Cantonniers de Magog. 

Grâce à ce prix qui vise à récompenser un joueur se démarquant par son attitude et sa personnalité, et non pas seulement par ses performances sportives, Olivier Crête-Belzile empoche une bourse de 700$. Michaud avait pour sa part reçu un chèque de 300. 

«Nous avions d’excellents candidats pour recevoir la Coupe des 3P, mais s’il y a bien un joueur qui a fait preuve de passion, de persévérance et de positivisme cette saison, c’est bien Olivier Crête-Belzile», a indiqué l’entraîneur Stéphane Julien.

«L’objectif de la Coupe des 3P est de reconnaître des gens qui font la différence et de mettre en lumière des jeunes hommes ordinaires qui font des choses extraordinaires au quotidien, informe Alain Villeneuve, l’instigateur du projet. Le hockey est un sport qui rallie dépassement de soi et effort de groupe. L’idée est donc de remercier un joueur qui comprend qu’ensemble, on peut aller plus loin, et qui se surpasse jour après jour, car il est habité par la passion. La Coupe des 3P permettra de féliciter ce joueur qui comprend quelle est sa place et qu’il la prend avec confiance.»

Rappelons que depuis le mois de janvier, Olivier Crête-Belzile combat un cancer, un lymphome hodgkinien nodulaire. Malgré tout, le défenseur a presque tout disputé ses matchs.

«Son attitude et son caractère étaient une véritable motivation pour l’équipe cette saison, indique le pilote du Phœnix. Il est un jeune homme réservé qui sait prendre sa place et dont la détermination et la résilience ressortent depuis son arrivée au Phœnix. Sa personnalité se reflète aussi sur les bancs d’école, où il est un étudiant exemplaire. Il met la même passion dans ses études que sur la glace et les résultats sont là.»

Nathaël Roy et Benjamin Tardif étaient les deux autres finalistes chez le Phœnix.