Brendan Cregan a été intraitable devant sa cage dimanche après-midi au Palais des sports contre les Tigres de Victoriaville.

Cregan dompte les Tigres

Brendan Cregan et sa défensive ont contenu l’attaque des Tigres afin d’offrir une victoire de 3 à 0 au Phoenix, dimanche après-midi au Palais des sports de Sherbrooke.

Le gardien sherbrookois a bloqué les 25 tirs dirigés vers lui en route vers un blanchissage, faisant contraste aux cinq buts accordés par le Phoenix vendredi à Québec.

«J’ai toujours dit qu’il faisait partie des meilleurs gardiens du circuit cette saison, a avancé son défenseur Jaxon Bellamy. On a juste à bien jouer devant lui et il nous donne une chance de gagner chaque soir. Il est un bon leader pour nous. Il a su rebondir en arrivant devant le filet à froid à Québec pour nous ramener dans le match et aller chercher la victoire puis je suis très fier de lui aujourd’hui après ce blanchissage. Il le mérite amplement.»

«On a montré beaucoup de caractère à Québec et notre équipe vient de jouer une très bonne partie devant les fans, note Brendan Cregan. Mes défenseurs ont été excellents devant moi. Demain, tout le monde tient à ajouter une troisième victoire entre Noël et le jour de l’An en affrontant Gatineau encore une fois à domicile.»

Son entraîneur Stéphane Julien s’est dit heureux de retrouver une certaine stabilité devant la cage des siens: 

«Cregan a fait les bons arrêts aux bons moments. Ce n’était qu’une question de temps avant de lui offrir un coussin de deux buts, ce qui a pu nous donner un répit.»

L’honneur de marquer le premier but de la rencontre est revenu à Yann-Félix Lapointe, qui a connu un fort match.

«Ce n’est pas mon mandat principal de mettre la rondelle dans le filet, mais c’est toujours agréable, souligne le défenseur. Durant les vacances des Fêtes, c’est parfois difficile de faire preuve de constance, on l’a vu à Québec. Il aura fallu amener les ajustements nécessaires après cette partie pour resserrer notre défensive en étant plus engagés.»

Après avoir dominé son adversaire, le Phoenix a laissé la formation de Victoriaville reprendre du momentum en étant puni à quelques reprises, mais c’est tout de même Samuel Poulin qui a donné une avance de deux buts aux Sherbrookois en deuxième période. Jaxon Bellamy a complété la marque au dernier vingt. 

«Toute ma famille est ici aujourd’hui, précise Bellamy, donc c’est encore plus satisfaisant de marquer un but comme celui-là.»

Pour le pilote des Tigres, Louis Robitaille, tout est une question de cheminement pour sa jeune formation. 

«Je trouvais mon équipe en retard un peu sur les jeux en première période, ce qui a fait en sorte d’accorder beaucoup de tirs dès le départ, mais peu de chances importantes de marquer. Heureusement, Tristan Côté-Cazenave a limité les dommages en contrôlant bien ses retours. Mais je pense que Cregan a gardé son club dans le match avec de gros arrêts. Notre avantage numérique n’a pas bien fonctionné, mais personne n’a abandonné, ce qui est encourageant chez une jeune équipe comme la nôtre.»

«On avait connu des sorties difficiles devant le filet à Boisbriand et à Québec, donc ça fait du bien de voir Cregan se dresser de cette façon», estime pour sa part Stéphane Julien.

En vitesse

Les unités spéciales n’ont pas joué un rôle très important dimanche. Aucun but n’a été marqué lors des cinq avantages numériques des Tigres et lors de la seule supériorité numérique du Phoenix.

***

Tristan Côté-Cazenave a été le meilleur chez les Tigres avec 34 arrêts sur 37 lancers.

***

Les Olympiques de Gatineau seront les derniers adversaires du Phoenix en 2018. Notez bien l’heure: 14 h au Palais des sports. «On peut encore aller chercher des points importants lundi après-midi pour terminer l’année en beauté, explique Stéphane Julien. On est fiers de notre première moitié de saison et d’avoir offert une belle victoire encore cet après-midi devant beaucoup de partisans.»

***

Le Phoenix se dit confortable en neuvième position, à trois points de la sixième place, mais souhaite encore grimper les échelons: «Notre équipe était sous-estimée avant le début de la saison et tout le monde a acheté le plan de match de nos entraîneurs, explique de son côté Yann-Félix Lapointe. En étant très soudés à l’interne, on surprend bien des gens.»

***

Alexandre Joncas a quitté la partie en troisième période, blessé au haut du corps après avoir encaissé une lourde mise en échec profondément dans sa zone. Son état sera réévalué lundi.