Patrick Mahoney annonce que CourirEnEstrie présentera ses courses le samedi au lieu du dimanche en 2019. Le changement donnera une marge de manoeuvre à l’organisation en cas d’intempéries. Il devrait aussi plaire aux coureurs qui pourront jouir d’une journée de repos avant de retourner au travail, estime-t-il.

CourirEnEstrie se transforme

Patrick Mahoney, directeur du circuit CourirEnEstrie, a annoncé des changements en prévision de la saison 2019 qui débutera aussitôt que le 16 février prochain avec le Défi des collines enneigé à Sainte-Catherine-de-Hatley.

Pour l’année à venir, CourirEnEstrie proposera quatre courses. En plus du Défi enneigé qui partira le bal le 16 février, le Demi-marathon de la Fête des Mères de North Hatley le 11 mai, le Défi des Collines, version automnale, le 31 août et le Marathon de Magog le 27 octobre composent la saison 2019 du circuit de Patrick Mahoney.

Ne fait plus partie du décor le Marathon de Magog, version estivale, qui avait été présenté une première fois en 2018. « Ce sont les travaux de la rue Principale en 2019 qui nous obligent à annuler le Marathon estival en 2019. Ce n’est que partie remise », a confié Mahoney qui se croise les doigts afin que les travaux du centre-ville soient suffisamment avancés pour permettre la présentation du Marathon du 27 octobre.

« Dans le pire des cas, on fera marche arrière et on fera comme en 2012, l’année de notre première édition, en déplaçant le départ et l’arrivée du Marathon à l’école secondaire La Ruche. Avec la Ville de Magog, on trouvera bien une façon de faire. »

Les parcours en place en 2018 seront les mêmes l’année prochaine, exception faite peut-être du Marathon de la fin octobre. Tout dépendra de l’avancement des travaux dans le centre-ville à ce moment-là.

Du dimanche au samedi

Parmi les nouveautés en 2019, les trois premières courses de la saison seront présentées le samedi. « Je trouve que tenir une course le samedi comporte de nombreux avantages, de renchérir Patrick Mahoney. Ça nous procure une marge de manœuvre si Dame température ne collabore pas le samedi. On pourrait repousser la course d’une journée. Le samedi offre une certaine flexibilité en ce sens. La très grande majorité des courses se déroulent le dimanche. En tenant les nôtres le samedi, on va se démarquer et je suis persuadé que ça fera l’affaire de nombreux coureurs et coureuses. Profiter d’une journée de repos le dimanche avant de retourner au boulot le lundi sera certainement apprécié de plusieurs. »

Il sera également intéressant de voir la participation des coureurs et coureuses en février lors du Défi enneigé. « Ce n’est pas en février que je vais fracasser des records de participation, mais il y a une clientèle pour des courses l’hiver. Ça me fait plaisir de penser à eux avec le Défi des collines enneigé », souligne Mahoney.

On peut consulter le site de CourirEnEstrie pour tous les détails des quatre courses.