Selon les organisateurs, tout s'est bien déroulé durant la présentation du volet féminin de la coupe Dodge à Sherbrooke.

Coupe Dodge : « On a livré la marchandise »

Les banderoles sont retirées, les arénas sont vides, c'est l'heure du repos pour les quelque 850 bénévoles qui ont participé à l'organisation et au bon fonctionnement du volet féminin de la 40e édition de la Coupe Dodge qui a monopolisé Sherbrooke cette fin de semaine.
Un championnat provincial qui aura vu cinq équipes de la région prendre part à la finale de leur catégorie respective, et quatre d'entre elles remporter les grands honneurs.
Il s'agit des Rapides 1, en catégorie atome B, les Rapides en catégorie atome A (elles ont défendu avec succès leur conquête de 2016), les Rapides catégorie midget A et enfin, les Harfangs en catégorie midget AA (une victoire qui leur assure une participation à la Coupe Esso, au Manitoba).
Et, n'eût été la défaite crève-coeur des Harfangs en catégorie pee-wee AA - une défaite de 1-0 en prolongation contre les Warriors du Lac-Saint-Louis -, l'Estrie aurait eu cinq équipes championnes sur les 12 équipes de la région qui ont participé à la Coupe Dodge. Quand même!
Une prestation plus qu'intéressante sur la glace, mais aussi autour des quelque 233 matchs disputés dans les sept arénas de Sherbrooke, confirme le président de Hockey Estrie, Gérard Bélanger.
Sherbrooke, on se le rappelle, était la première association au Québec a accueillir seule une finale provinciale.
« Tout s'est très bien déroulé, on a livré la marchandise. On a commencé les réunions et les rencontres il y a un an, pour voir tout ce travail aboutir lors des quatre derniers jours. On a appliqué nos décisions, on a modifié les choses quand on devait le faire, on a répondu aux différentes demandes. Vraiment, chapeau au comité organiseur et aux bénévoles », a dit M. Bélanger, qui était aussi aux commandes de l'accueil de la Coupe Dodge, en 2010, alors que l'Estrie avait, successivement, accueilli le volet masculin et le volet féminin du championnat provincial du hockey mineur.
« J'ai fait le tour des sept arénas dimanche pour féliciter les gens. Accueillir une aussi importante compétition, c'est porter attention aux petits détails. Il y a toujours des choses à régler, des imprévus; comme les huit parties qui se sont rendues en prolongation, à Fleurimont, samedi! C'est plutôt rare! »
« On a mis l'accent sur les détails. On a donné de la crème glacée aux filles, du chocolat dimanche, pour Pâques. Certaines équipes ont gagné, d'autres on perdu, mais je crois espérer qu'elles ont toutes quitté Sherbrooke avec le sourire. »
« C'est mission accomplie pour tout le monde. On a pu compter sur plusieurs bénévoles qui ont fait les Jeux du Canada et qui nous ont beaucoup aidés. La collaboration fut excellente avec Hockey Sherbrooke et leur coordonnatrice Sylvie Gendron. »
Le bilan financier de l'événement n'est pas encore officiel, mais des surplus oscillant entre 10 000 $ et 15 000 $ sont attendus.
Des montants qui seront réinjectés dans le réseau féminin, dit M. Bélanger.
Place maintenant au volet masculin de la Coupe Dodge, disputée dès mercredi à Montréal.