Jérémy Jacques

Coup de théâtre: Jérémy Jacques jouera avec le Phoenix

Coup de théâtre chez le Phoenix de Sherbrooke: le défenseur Jérémy Jacques quitte la USHL et les Black Hawks de Waterloo pour se joindre au Phoenix de Sherbrooke.

L’ancien défenseur des Cantonniers de Magog n'a disputé qu'une seule partie cette saison dans la USHL. L'an dernier, il a été utilisé durant 22 rencontres et a obtenu trois mentions d'aide. 

« On a toujours pensé qu’il allait bien entrer dans notre cadre organisationnel, indique le directeur général Jocelyn Thibault. Il viendra s’ajouter à notre bon noyau de joueurs nés en 2000-2001. Il est un joueur talentueux avec un bon physique ».

Jérémy Jacques était devenu propriété du Phœnix la saison dernière à la suite de la transaction de l’attaquant Anderson MacDonald envoyé aux Wildcats de Moncton, qui avaient repêché Jacques en deuxième ronde même s'il avait annoncé ses intentions d'évoluer aux États-Unis.

Le Phœnix de Sherbrooke avait obtenu un choix de première ronde en 2018, une autre sélection de premier tour en 2019, un choix de 2e ronde en 2019 et Jacques en retour de MacDonald. Le Phœnix avait aussi cédé un choix de deuxième ronde en 2019 dans cette transaction.

Puisque le joueur de 17 ans de Cap-Santé n'a pas commencé la saison avec le Phœnix, l’organisation sherbrookoise a retrouvé son choix de 2e ronde cet été et l'a monnayé contre Alex-Olivier Voyer de l'Océanic de Rimouski. Or, le Phoenix devra trouver un choix de 2e ronde en 2020 afin de le remettre à Moncton puisque Jacques évoluera dans la LHJMQ.

Par ailleurs, l'arrivée de Jacques provoque le départ du défenseur de 19 ans Jacob Arsenault, acquis cette saison des Wildcats de Moncton contre un choix de 7e ronde. 

Rappelons qu'un alignement d'une formation de la LHJMQ ne peut compter plus de 25 joueurs.

« C’est toujours des choix difficiles à faire, admet l'entraîneur Stéphane Julien. Jacob Arsenault est un bon gars d’équipe et il est apprécié par ses pairs. Le sport peut être cruel et en voilà un bon exemple. »