Les triathlètes participant dans la catégorie olympique devaient nager sur une distance de 1500 mètres dans la rivière Magog.

Conditions parfaites pour le Triathlon S:Triman

Bien des sourires et de la fierté étaient au rendez-vous au parc Lucien-Blanchard de Sherbrooke pour le Triathlon S:Triman. L’événement autant sportif que festif a réuni bon nombre d’athlètes tous venus se dépasser sous les encouragements de familles et amis.

Il s’agissait de la première édition de S:Triman sur le territoire de la ville de Sherbrooke. Jusqu’à l’an dernier, l’événement avait lieu à Sainte-Catherine-de-Hatley.

« C’était devenu trop petit à Sainte-Catherine-de-Hatley et nous voulions miser sur la sécurité des athlètes. On était limité à un maximum de 300 athlètes et à Sherbrooke on pouvait en recevoir beaucoup plus », a indiqué Estelle Chamoux, directrice générale de Sherbrooke S:Triman.

En tout, ce n’est pas loin de 400 athlètes, toutes catégories confondues, qui ont pris part à l’événement sportif.

Sur ce nombre, on doit en compter près d’une centaine qui en étaient à leur tout premier triathlon.

« Il n’y a pas à dire, l’Estrie est une région active. Nous avons placé les athlètes au cœur de nos priorités en offrant un parcours sécuritaire et nous sommes heureux de voir autant d’athlètes présents aujourd’hui », a lancé Julien Biboud, directeur sportif de l’événement.

L’événement a bénéficié de l’appui du Service de police de Sherbrooke (SPS) et des services d’urgence pour assurer le respect des rues barrées et la sécurité des athlètes lors de la partie en vélo.

Le S:Triman de Sherbrooke comptait différentes catégories de compétitions. Parmi celles-ci, on retrouvait le triathlon découverte, le triathlon sprint et le triathlon olympique. « On voulait vraiment que ce soit un événement pour tous. Avec les différentes catégories de triathlon, ça donnait la chance à certains athlètes de pouvoir vivre de nouvelles expériences de compétition », a affirmé M. Bidoub.

Coureurs et cyclistes ont couru dans les rues de Sherbrooke sous un ciel ensoleillé.

Un groupe bien satisfait

Au moment où de nombreux athlètes franchissaient la ligne d’arrivée, un joyeux groupe de participants dans la catégorie sprint festoyaient la fin de leur course.

« L’organisation était tout simplement incroyable. On avait la chance de déjà connaître le site donc on savait un peu à quoi s’attendre. Il n’y a pas de doutes qu’on va vouloir participer à la prochaine édition », ont-ils fièrement expliqué.

Notons que ce sont Steeve Gauthier et Annie Gervais qui ont réalisé les meilleurs temps respectivement chez les hommes et les femmes dans la catégorie olympique.

« Le site pourrait accueillir jusqu’à 1500 personnes et on sent bien l’engouement à Sherbrooke. Avec les nombreux commanditaires et la compétition qui s’améliore, on devrait revenir l’an prochain à Sherbrooke », a conclu M. Biboud.

Rappelons que l’événement pourrait entrer dans l’une des étapes de la Coupe du Québec dès l’an prochain.