Ghyslain Héroux, directeur général de Hockey Magog, et Renaud Légaré, président des Cantonniers de Magog.

Complexe sportif : le milieu du hockey magogois fait la vague

Autant chez les Cantonniers de Magog qu'à Hockey Magog, on se frotte les mains de satisfaction devant le projet du complexe sportif de deux glaces 21 M$ qui sera érigé sur le terrain de l'école secondaire la Ruche.
Directeur général de Hockey Magog, Ghyslain Héroux a réagi de façon très positive. « Comment ne pas se réjouir? C'est certain qu'il reste encore le montage financier avec les subventions à aller chercher auprès des paliers gouvernementaux et quelques autorisations à obtenir, mais nous n'avons jamais été aussi proches de voir enfin de voir la réalisation de ce projet. On va surfer sur cette vague positive et on va arriver à bon port, j'en suis persuadé », a mentionné Héroux.
Depuis quelques années, Hockey Magog, en raison de l'horaire chargé à l'aréna de Magog, doit planifier des activités à l'aréna Pat-Burns de Stanstead. L'organisme magogois continuera de le faire la saison prochaine et se tournera aussi du côté du complexe Thibault GM à Sherbrooke. « Ça représente une dépense autour de 25 000 $ pour nous, fait remarquer M. Héroux. Ce n'est pas très dôle d'envoyer deux équipes de Magog s'affronter à Stanstead. Et on aimerait bien utiliser ces milliers de dollars à meilleur escient. Avec deux glaces à notre disposition à Magog, ce sera une économie pour les parents et pour l'association. On voit gros pour l'avenir avec cette bonne nouvelle qui facilitera la tâche à tout le monde. »
Bon an mal an, Hockey Magog récolte autour de 70 000 $ avec ces deux tournois de hockey, soit le provincial atome pee-wee et le provincial novice. « J'imagine ce qu'on pourra faire maintenant avec deux glaces dans le même amphithéâtre », soutient le directeur général.
Un héritage
Les propos de Renaud Légaré, président des Cantonniers de Magog midget AAA, ne laissent pas de place à l'interprétation quant à son enthousiasme. « Si je mets mon chapeau de président des Cantonniers, voilà un amphithéâtre à la hauteur d'une organisation et d'une ligue midget AAA. Avec tous les services qu'on retrouvera à l'intérieur, nos joueurs seront traités aux p'tits oignons alors qu'ils bénéficieront du dernier cri des équipements sportifs. On aura le complexe sportif le plus moderne de la ligue. Et plus besoin de voyager entre l'école secondaire et l'aréna pour les entraînements quotidiens des joueurs », fait valoir Légaré.
Ce dernier espère que ses concitoyens se réjouiront avec l'annonce de ce projet. « Je pense aux futures générations et c'est tout un héritage qu'on leur laissera. Pour les élèves qui fréquenteront la Ruche, ce sera formidable. La Ruche n'aura plus rien à envier à n'importe quelle autre institution scolaire en région. »
Légaré a également fait un saut dans le passé. « Il y a 50 ans, lorsque l'aréna actuel dans le parc de l'Est a ouvert ses portes, c'était loin de faire l'unanimité. On connaît l'histoire. Mais 50 ans plus tard, est-ce qu'on peut dire que c'était la décision à prendre? Assurément. Tôt pou tard, on dira la même chose de ce nouvel aréna avec deux glaces. »