Chuck Perreault est un nom familier au TriMemphré Polar, avec cinq victoires à son tableau de chasse au demi-Ironman, l’épreuve reine de la compétition magogoise.

Chuck Perreault en quête d’un 6e gain

Chuck Perreault est le monarque incontesté du demi-Ironman, épreuve reine du TriMemphré Polar, avec cinq triomphes à son tableau de chasse. C’est sans compter ses autres présences sur le podium. Dimanche, Perreault tentera de renouer avec la victoire, sa dernière remontant en 2015.

Il y a un an, Perreault avait échappé la victoire après avoir dominé à la nage et en vélo. Sur le parcours de course à pied, Victor Larocque a comblé le retard qu’il accusait sur Perreault pour finalement le coiffer au fil d’arrivée.

S’il figure parmi les favoris pour la course de dimanche, Perreault rappelle qu’il ne sera pas le seul à surveiller. « Je sais qu’il y aura de très bons athlètes sur place. Polar, le partenaire de l’événement à Magog, y déléguera son équipe professionnelle de trois triathlètes. La course sera très relevée. C’est un beau défi qui se dresse devant moi. J’ai l’habitude de me battre sans relâche, de ne jamais abdiquer. Je vais mener la vie dure aux autres concurrents. C’est tout ce que je promets pour dimanche », mentionne celui qui précise que sa présence au TriMemphré pratiquement chaque année n’est pas un hasard.

« D’abord, le demi c’est ma spécialité. Il y en a seulement trois au Québec, les deux autres étant à Tremblant et Montréal. Et j’adore venir dans la région. J’affectionne le parcours et je ne me lasse jamais du paysage. L’organisation repose aussi sur des bases solides. J’ai toujours hâte de revenir. »

Le papa

Âgé de 45 ans et avec deux jeunes enfants, le plus jeune ayant à peine quatre mois et demi, Chuck Perreault avoue que les attentes sont un peu différentes maintenant. « Je dois m’ajuster. Heureusement, j’ai une conjointe qui pratique le même sport que moi et on s’organise bien. En fin de semaine, pendant que je serai de la compétition, c’est elle qui prendra charge des enfants sur le site. La semaine suivante, ce sera à mon tour d’être spectateur avec les enfants alors qu’elle participera à un triathlon. C’est le meilleur des mondes pour nous et ça nous arrange très bien », confie Perreault.

D’ailleurs, c’est à croire que le rôle de père convient parfaitement à Chuck Perreault, l’athlète. Celui-ci vient tout juste de gagner le réputé demi-Ironman d’Hawaï le mois dernier, ce qui le qualifie pour l’Ironman d’Hawaï en octobre prochain; il est donc évident que Perreault a encore de solides performances à livrer.

Le TriMemphré Polar se déroulera samedi et dimanche. Pour la programmation : trimemphre.com.