Nommé à la barre de l’équipe en décembre 2016, Chérif Nicolas a vu son contrat être prolongé jusqu’en 2021.

Chérif Nicolas en mauve jusqu’en 2021

L’entraîneur-chef de l’équipe de football des Gaiters de l’Université Bishop’s, Chérif Nicolas, aura les coudées franches à la barre de son équipe jusqu’en 2021.

La direction du programme a confirmé, par voie de communiqué, la prolongation du contrat de celui qui dirige les Gaiters depuis décembre 2016.

Voilà déjà quelques semaines que les rumeurs pointant vers une prolongation de contrat circulaient à Bishop’s.

« C’est une très belle marque de confiance de l’organisation et c’est une reconnaissance du travail en recrutement et en développement des joueurs qui a été fait depuis mon arrivée, et ce, malgré le fait que les résultats ne soient pas encore au rendez-vous », a dit Nicolas.

Les deux premières campagnes des Gaiters dans la conférence des Maritimes se sont soldées par une exclusion des éliminatoires et des fiches de 1-7 en 2017 et de 0-8 en 2018.

« On y croit, on sait que les choses vont changer pour le mieux ; à preuve, on a mis la main sur le meilleur groupe de joueurs recrutés depuis mon arrivée à Bishop’s. Au total, on a 28 gars recrutés pour 2019, dont 7 ou 8 qui proviennent de la division 1 du football RSEQ du Québec. On attend toujours des nouvelles de trois ou quatre joueurs, dont deux qui évaluent aussi l’option d’aller aux États-Unis, donc des probables joueurs d’impact pour nous. »

Le recrutement, et surtout le recrutement au Québec, est le nerf de la guerre pour tout programme de football universitaire au Canada.

En ce sens, la prolongation de contrat de Nicolas est un signal fort de stabilité non seulement pour les joueurs déjà recrutés, mais aussi pour ceux qui sont dans la mire du programme.

« Je crois que c’est important de démontrer la stabilité du programme, entre autres pour le recrutement. On sécurise ainsi non seulement les joueurs, mais aussi leurs parents. Bâtir un programme de football, ça prend du temps et il faut prendre le temps de le faire. »

Frédéric Mercier, qui a joué sous les ordres de Nicolas au Cégep du Vieux-Montréal, et ancien coordonnateur défensif à Jean-Eudes, devient entraîneur de la ligne défensive.

Le vétéran entraîneur Ted Karabatsos, qui possède quelque 40 ans d’expérience, joint également les Gaiters, après avoir passé les quatre dernières années à Concordia.

Un recrutement efficace

Le départ des quarts-arrière Stephen Casey, Mathieu Demers et Dylan Tucker laissait un immense trou dans la charte de profondeur de l’équipe. Une lacune qui a été comblée, dit Chérif Nicolas.

« On a déjà annoncé l’arrivée de Charles Aubry, qui a été hyper productif lors de son passage au collégial avec Lionel-Groulx. On a également ajouté Maxime Bouffard, un transfert de Concordia et Nathan Loughlin, l’un des deux meilleurs quarts du Vermont. Il va avoir 18 ans en août, il est capable de lancer et de courir avec efficacité, et il a les qualités athlétiques pour évoluer à d’autres positions, si on le souhaite. On va avoir le temps de travailler avec lui », a dit Chérif Nicolas.

Chez les receveurs de passes, huit nouveaux recrutés débarquent sur le campus, dont plusieurs avec un gabarit imposant.

« On cherchait des gars un peu plus gros. Nathan Lupien (St-Jean) est prêt à jouer, Benjamin Rodrigue (St-Jean) et Félix Durand (Chicoutimi) sont des ajouts intéressants. Ianis Cherdieu (Lévis-Lauzon) est un joueur hybride capable de jouer receveur, ailier rapproché ou porteur de ballon. L’un des meilleurs à sortir du collégial. Justin Kular, de Colombie-Britannique, est aussi un ajout de taille (6’4’’).

« Sur le front offensif, Cédric Kaousaie, Samuel Chabot et Olivier Fournier vont nous aider rapidement, alors que sur le front défensif, Logan Potter, qui a fait Team Nouvelle-Écosse, et Axel Yanibada (Grasset), seront à surveiller. Même chose pour le demi défensif Gendron Muscadin et le joueur de ligne défensive Vincent Gatien. »

Les Gaiters formeront une équipe jeune, mais un peu plus expérimentée que par les années passées ; au total, l’équipe a sous la main 23 joueurs de deuxième année et 21 de troisième année. Seulement quatre joueurs disputeront une cinquième année.

« La majorité de nos gars ont connu leur meilleure période de préparation hivernale, c’est très bon signe. Fabrice Raymond a fait un super travail de supervision, il était toujours présent avec les gars, ça fait une immense différence », a dit Chérif Nicolas.

« Le succès va venir ; nous sommes une option intéressante pour les jeunes qui veulent faire une différence et qui veulent contribuer immédiatement aux succès de l’équipe. »