Les Grenadiers tirent de l’arrière 3-1 dans la demi-finale contre les Cantonniers.

Châteauguay tentera de se relancer à Magog

Pendant que les Estacades de Trois-Rivières attendent de connaître l’identité de leurs adversaires en finale de la Ligue midget AAA du Québec, les Cantonniers de Magog tenteront de leur fournir une réponse mercredi soir alors que les troupiers de Félix Potvin auront la chance d’éliminer les Grenadiers de Châteauguay lors de la présentation de la cinquième partie de cette demi-finale quatre de sept à l’aréna de Magog

Après avoir divisé les honneurs des deux premières parties de la série à l’aréna de Magog, les Grenadiers avaient bon espoir de porter un dur coup aux champions du calendrier régulier en profitant de l’avantage de la glace lors des parties trois et quatre disputées au centre multisports de Châteauguay. On connaît la suite et ce sont plutôt les Cantonniers qui ont pris le contrôle de la situation pour revenir à Magog en avance 3-1 dans la série.

« Dans un camp comme dans l’autre, il n’y a personne pour croire que cette série est terminée, prévient Félix Potvin. Les Grenadiers vont sauter sur la glace la rage au cœur tout en voulant rester disciplinés. Après trois défaites, ils vont certainement apporter des ajustements. Pour nous, l’approche demeurera la même. Ça demeure une période à la fois, une partie à la fois. J’aime l’attitude de mes joueurs. Ils sont sur le sentier de la guerre depuis le Challenge CCM. »

Pas du bluff

Félix Potvin ne bluffe pas quand il répète que la dernière victoire dans une série est toujours la plus difficile à mettre en banque. « Pour plusieurs c’est un cliché, mais c’est exactement ce qui se produit dans les faits. En plus nous l’avons vécu dans nos deux premières séries. Contre Amos, on perdait 3-1 dans le troisième match de cette série trois de cinq avant de revenir de l’arrière. Face à Jonquière, les Élites nous avaient ramenés à la case départ avec deux buts en fin de deuxième période. Finalement, une bonne troisième période nous avait permis de nous replacer et de les éliminer. On le sait que les Grenadiers vont lutter avec l’énergie du désespoir mercredi pour rester en vie. Dans leur position, on ferait la même chose. »

Profondeur

On parle beaucoup de la profondeur des Cantonniers et de leur facilité à jouer ensemble peu importe la composition des trios et des paires de défenseurs. À Châteauguay, Jérémy Lapointe dans la troisième partie et Marshall Lessard dans la suivante ont pris les choses en main. Lors de leur première victoire à Magog, Charles Beaudoin avait joué un rôle déterminant.

« Impossible d’avancer dans les séries si la moitié de l’équipe n’accepte pas de se sacrifier, de souffrir pour l’équipe et d’oublier ses statistiques personnelles. Nos joueurs l’ont compris bien avant d’entreprendre les séries. Tout le monde se fait confiance », affirme Potvin qui peut compter aussi sur des unités spéciales qui fonctionnent à plein régime.

« On ne marquera pas chaque fois que j’enverrai dans la mêlée notre attaque à cinq et on ne peut pas toujours blanchir le club adverse quand on joue en désavantage numérique. Mais souvent quand le moment est important, crucial, nos unités spéciales réalisent le gros jeu, le gros but », souligne le mentor des Cantos.

En vitesse

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les séries de la Ligue midget AAA du Québec sont expéditives cette année. Jusqu’ici, une seule série, soit celle entre le Lac St-Louis et Gatineau en huitième de finale, a atteint la limite. Les Estacades de Trois-Rivières sont les champions des balayages, eux qui ont signé l’exploit contre Esther-Blondin, Lévis et St-Eustache. La formation de la Mauricie poussera-t-elle l’audace jusqu’à répéter l’exploit en finale, peu importe qui sera l’adversaire entre Magog et Châteauguay?

*****

La Ligue midget AAA du Québec a dévoilé au cours des derniers jours les noms des finalistes aux trophées remis au meilleur défenseur et au joueur par excellence du circuit Baillargé. Sans grande surprise, deux porte-couleurs des Cantonniers sont en nomination. Patrick Guay est finaliste au titre de joueur par excellence La Coop fédérée en compagnie de Thomas Bordeleau du Collège Esther-Blondin et Justin Hryckowian des Lions du Lac St-Louis. Quant à William Villeneuve, il fera la lutte à Jérémie Poirier des Grenadiers de Châteauguay et Vincent Sévigny des Estacades de Trois-Rivières pour le trophée Kristopher Letang/Comfort Quality décerné au meilleur défenseur.

*****

Simon Pinard et Patrick Guay dominent les compteurs des séries dans la ligue avec chacun 18 points. Pinard est le meilleur franc-tireur avec 10 buts, tandis que son coéquipier Guay est le meneur au chapitre des assistances avec 14. Chez les défenseurs du circuit, comme il l’avait fait en saison régulière, William Villeneuve est bon premier avec 10 points.

*****

C’est à se demander si les équipes adverses ne craignent pas de déployer leur attaque massive face aux Cantonniers. Blague à part, les protégés de Félix Potvin ont maintenant inscrit 19 buts — 14 en saison régulière et 5 jusqu’ici dans les séries — avec un homme en moins. Peut-on vraiment parler de désavantage numérique dans le cas des Magogois?