Alexandre Doucet a dominé la colonne des pointeurs chez les Cantonniers cette année avec une fiche de 29 buts et 26 passes.

Châteauguay gardera un œil sur Alexandre Doucet

Les Grenadiers de Châteauguay porteront certainement une attention particulière à Alexandre Doucet des Cantonniers de Magog lors de la série quart de finale trois de cinq entre ces deux équipes qui s’amorcera vendredi soir à l’aréna de Magog.

Meilleur pointeur et franc-tireur des Cantonniers en saison régulière avec 55 points (4e dans la ligue) et 29 buts (3e dans la ligue), Doucet a continué de produire avec régularité en huitième de finale contre les Forestiers d’Amos avec six points, dont cinq buts, en trois parties. Le numéro 47 des Cantonniers corrige le tir dès le début de l’entrevue.

« En réalité, j’ai marqué quatre buts dans cette série. C’est Isaac (Belliveau) qui a compté le but gagnant en prolongation lors de notre premier match contre Amos. On me l’a attribué et cela n’a pas été corrigé à la ligue. C’est injuste pour Isaac, mais dans l’équipe, je vous le confirme, on ne se préoccupe pas du tout de nos statistiques dans les séries. On veut gagner, point à la ligne «, confie Doucet.

Il y a fort à parier que les Grenadiers voudront restreindre l’espace de manœuvre de Doucet à compter de vendredi. Le hockeyeur de Saint-Denis de Brompton a le compas dans l’œil. « Je me tiens prêt à toute éventualité, mais moi je sais que nous comptons sur 20 joueurs pour avancer dans les séries. J’ai amélioré mon jeu sans la rondelle cette saison. Je suis content de mes progrès à ce chapitre et quand je peux contribuer de cette façon et que d’autres joueurs se chargent de l’attaque, c’est le résultat final qui compte. »

Chose certaine, Doucet aura assurément un plus grand rôle à jouer qu’il y a un an dans les séries. À la même période la saison dernière, il était venu prêter main-forte à la troupe de Félix Potvin à titre de joueur affilié pour remplacer des joueurs blessés et suspendus. Il avait même eu l’occasion de marquer quelques buts importants. « Mon rôle consistait surtout à donner du repos aux piliers de l’équipe et assurer de bonnes minutes quand on m’utilisait. Maintenant je suis un régulier et les responsabilités sont plus différentes. J’aime ça, car je suis plus impliqué. »

Rivalité

La rivalité est féroce entre les Grenadiers et les Cantonniers. Il y a un an, les deux équipes ont croisé le fer à 12 reprises en tenant compte des séries. Cette saison, on atteindra au moins huit affrontements avec la prochaine série et peut-être davantage. « Les deux équipes se connaissent sur le bout des doigts. Les présentations sont inutiles. Les Grenadiers ont écarté une très bonne équipe (Séminaire St-François) pour accéder à la deuxième ronde. C’est clair qu’ils seront motivés comme jamais. C’est une équipe agressive, le genre d’équipe contre qui c’est toujours difficile de jouer. Ce sera à nous d’avoir une réponse. J’estime que notre série contre Amos nous a bien préparés. Les Forestiers ne nous donnaient rien sur la glace. Cependant, il faut bien l’avouer, Châteauguay est une équipe beaucoup plus talentueuse qu’Amos. Et puis, il y a des joueurs dans leur camp qui voudront assurément venger leur élimination contre nous en sept parties l’an dernier en demi-finale. Nous sommes tout à fait conscients que ce n’est pas une partie de plaisir qui s’annonce », a fait valoir Alexandre Doucet.