Charles Moreau

Charles Moreau quittera Rio double médaillé

Le paracycliste Charles Moreau a mis la main jeudi sur sa deuxième médaille de bronze en deux jours aux Jeux de Rio quand il s'est classé troisième de la course sur route en vélo à main dans la classe H3.
Après être monté sur la troisième marche du podium au contre-la-montre mercredi, Moreau a conclu l'épreuve en ligne de 60 kilomètres en troisième place au terme d'un sprint final qui a regroupé 6 des 13 compétiteurs.
« Je suis extrêmement satisfait, je n'aurais pas pu demander mieux, a affirmé le résidant de Victoriaville. Je savais que j'avais une possibilité de podium, mais dans une course sur route, il peut toujours y avoir plein d'imprévus. Des fois il y a des contacts, des pépins mécaniques. »
L'Italien Paolo Cecchetto, dernier du contre-la-montre la veille, s'est cette fois imposé grâce à un temps de 1 h 33 min 17 s. L'Allemand Maximilian Weber a terminé deuxième.
Les concurrents devaient effectuer 4 tours d'un circuit de 15 kilomètres. Sixième après la première boucle, Moreau s'est retrouvé deuxième à mi-chemin de la course, puis quatrième avec un tour à faire.
Gagnant du contre-la-montre, l'Italien Vittorio Podesta était alors en tête, en avance de quatre secondes sur ses six plus proches rivaux. Il a toutefois été rattrapé par le peloton et a fini sixième.
« Les Italiens ont très bien travaillé ensemble. À environ trois kilomètres de l'arrivée, il y avait une section plus technique. Ils m'ont boxé un peu et je me suis retrouvé en sixième place, a expliqué le Québécois. Je savais que l'arrivée s'en venait rapidement et qu'il fallait vraiment que je me positionne stratégiquement avant le dernier virage à 180 degrés, à 200 mètres de la ligne. »
Moreau a réussi à retrouver une meilleure place en vue des derniers instants de l'épreuve. « Je suis venu me positionner quatrième, derrière les deux Italiens et l'Allemand. Dans le virage, j'ai été plus agressif et j'ai dépassé un des Italiens par l'extérieur. »
L'athlète de 34 ans était particulièrement fier de sa prestation. « Il y avait de gros noms ici, des gars qui ont beaucoup d'expérience, de bagage. Je suis super content, je crois que ça augure bien pour le futur. »