L'entraîneur-chef des Alouettes de Montréal, le Sherbrookois Jacques Chapdelaine, et l'entraîneur-chef du Vert & Or Mathieu Lecompte, ont discuté football jeudi matin.

Chapdelaine donne un coup de pouce au V&O

L'équipe d'entraîneurs du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a pu profiter des conseils de l'entraîneur-chef des Alouettes de Montréal Jacques Chapdelaine, jeudi.
Le pilote des Montréalais est dans sa ville natale pour quelques jours et c'est en réponse à l'invitation de Mathieu Lecompte, entraîneur-chef du Vert & Or, qu'il a fait un arrêt à l'Université de Sherbrooke.
Une visite chez les Volontaires du Cégep de Sherbrooke et une rencontre avec le coordonnateur offensif de l'équipe Alex Corriveau sont aussi à l'agenda de M.  Chapdelaine.
« L'expérience ne s'achète pas. Même si j'ai de très bons partenaires financiers et bien du monde qui veulent s'impliquer dans le Vert & Or, je ne peux acheter de l'expérience. Le nom de coach Chapdelaine a résonné partout au pays, son expertise n'est plus à prouver. Pour un jeune personnel d'entraîneur, rencontrer un gars comme lui, ça sert un peu à valider ce qu'on fait ici. On ne cherche pas à changer tout de A à Z parce qu'on vient de le rencontrer ». a indiqué Mathieu Lecompte.
« On lui a présenté notre défensive et ce qu'on faisait afin de voir un peu comment il aimerait nous attaquer, s'il avait à nous affronter. Tout est une question de tendances et ce qui s'est vu chez les pros lors des dernières saisons, généralement ça arrive à notre niveau par la suite. Ce fut vraiment une rencontre intéressante », a dit Lecompte, qui en sera à une première saison à la barre du Vert & Or l'automne prochain.
Un entraîneur qui prend le temps
Les Alouettes tiendront leur camp d'entraînement à Bishop's, à la fin du mois de mai, la première saison du Sherbrookois Chapdelaine comme entraîneur-chef.
Par le passé, les entraîneurs universitaires, entre autres, étaient invités à assister à des entraînements des Alouettes et à certaines rencontres.
Rares sont les entraîneurs-chefs qui avaient le temps de faire des visites individuelles comme le fait Jacques Chapdelaine.
« C'est une rencontre qui est aussi bénéfique pour moi, j'apprends des choses, aussi. J'adore avoir ce genre d'échanges avec les entraîneurs. J'aime aussi assister aux entraînements, surtout ceux des plus jeunes. J'aime voir comment le football est enseigné. Je ne m'attarde que peu sur le contenu de l'entraînement, mais surtout sur la mécanique et la dynamique. Il y a toujours des choses à apprendre, peu importe le niveau de jeu. »