Dès le début de la prochaine saison, les équipes de la LHJMQ seront regroupées par divisions et par association dans le but avoué de stimuler les rivalités et de diminuer le temps passé sur la route.

Changement de formule de séries dans la LHJMQ

Moins de déplacements sur les routes et de plus grandes rivalités. Voilà ce que la LHJMQ vise en modifiant sa formule des séries.

Dès la prochaine saison, les 18 équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec devront disputer leurs séries sous le format 2-3-2 (deux matchs à domicile pour le meneur au classement suivi de trois parties sur la route et deux autres matchs à domicile s’il y a lieu) si l’adversaire se trouve à plus de 600 km de leur aréna. Auparavant, la limite était de 800 km, ce qui avait forcé le Phœnix à disputer ses séries sous le format 2-2-1-1-1 l’an dernier face aux Huskies de Rouyn-Noranda et le Titan d’Acadie-Bathurst.

Aussi, la LHJMQ a confirmé mercredi que deux conférences prennent forme. Le Phœnix évoluera dans la division Centre avec les Voltigeurs de Drummondville, les Tigres de Victoriaville et les Cataractes de Shawinigan. 

La division Ouest, formée des Huskies, des Foreurs de Val-d’Or, des Olympiques de Gatineau et de l’Armada de Blainville-Boisbriand, rejoint la division Centre afin de créer l’Association Ouest. 

L’Association Est sera formée des 10 autres clubs du circuit.

Les équipes de la même conférence s’affronteront lors des deux premières séries (1 c. 8, 2 c. 7, etc). 

Par la suite, les duels seront choisis selon le classement général. 

S’il y a plus d’équipes qui accèdent aux séries dans l’Est, le club le plus bas au classement ayant accès aux séries rejoindra la conférence de l’Ouest. 

« J’aime beaucoup les modifications pour plusieurs raisons : il y aura moins de voyages et ils seront plus courts. Il y a moins de risque de manquer l’école pour les jeunes, ce sera moins dispendieux pour les équipes et il y aura plus de rivalités entre les clubs de chaque conférence », estime Jocelyn Thibault, directeur général du Phœnix de Sherbrooke.