Clément Gagneur un peu plus tôt dans son périple européen, à Porto.

C’est l’euphorie à Paris

S’il n’a pas personnellement vécu la grande victoire de l’équipe française en 1998, Clément Gagneur se souvient de la défaite lors de la finale en 2006 face à l’Italie. De passage à Paris, le Sherbrookois d’origine française souhaite maintenant plus que tout assister à la victoire des Bleus ce dimanche lors de la finale contre la Croatie.

« Autour de moi, les gens ne font que parler du match de dimanche. On est tous très excités, c’est certain! On peut sentir une très grande énergie un peu partout, c’est l’euphorie », a-t-il affirmé.

Clément a fait le tour de l’Europe cet été, ce qui ne l’a pas empêché du tout de toujours suivre son équipe de près tout au long du tournoi, lui qui avoue avoir attendu un tel moment depuis toujours.

Et l’engouement pour l’équipe de France, il l’a vu grandir tout au long du tournoi.

« J’ai assisté à l’évolution du support pour notre équipe. Dans les matchs de qualifications, l’équipe n’était pas encore trop au point et les gens n’y croyaient pas totalement. À l’image de sélectionneur, j’avais confiance qu’on pouvait se rendre très loin », a-t-il indiqué.

Pour lui, le point tournant a été le match des huitièmes de finale disputé face à l’Argentine. La France a réussi à imposer son rythme face à l’équipe de Lionel Messi et à remporter par la marque de 4 à 3.

Clément est arrivé à Sherbrooke lorsqu’il avait 11 ans. Il étudie en cinéma à l’Université de Montréal, et c’est d’ailleurs ce qui l’a motivé à aller voyager en Europe pour y tourner un court-métrage.

Il restera en France pendant encore une semaine, ce qui lui laissera le temps de vivre les festivités à Paris s’il advenait que les Bleus remportaient la finale.

« L’échec de la finale en 2006 m’a marqué à vie. Depuis ce temps-là je n’attends qu’une seule chose : que la France soit sacrée championne du monde. J’espère que cette année sera la bonne », a lancé Clément.

Il regardera la rencontre dans la fan zone du Champ-de-Mars en compagnie d’amis et de milliers de partisans français.

Clément est confiant pour la finale même s’il avoue qu’il est bien difficile de faire un pronostic pour l’ultime rencontre.

« Ce sont toujours des matchs très enlevants. Si j’avais à faire une prédiction, je dirais que la France l’emportera 3 à 1. Cette équipe, si elle est allée si loin, c’est qu’elle n’est pas composée que d’individus, c’est une équipe soudée qui donne tout sur le terrain. Ça devrait faire la différence », a-t-il conclu. Samuel Rhéaume