Contre toute attente, les Albatros du Collège Notre-Dame (Rivière-du-Loup), qui ont terminé au dernier rang de la LHMAAQ avec une fiche de 10 victoires et 32 défaites, ont remporté le gros tournoi de mi-saison auquel participaient toutes les équipes du circuit. Ils ont ainsi obtenu un laissez-passer pour le premier tour éliminatoire.
Contre toute attente, les Albatros du Collège Notre-Dame (Rivière-du-Loup), qui ont terminé au dernier rang de la LHMAAQ avec une fiche de 10 victoires et 32 défaites, ont remporté le gros tournoi de mi-saison auquel participaient toutes les équipes du circuit. Ils ont ainsi obtenu un laissez-passer pour le premier tour éliminatoire.

Cantonniers-Albatros : prêts pour une longue série

Les Cantonniers de Magog et les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup sont prêts à s’engager pour une longue et féroce bataille à compter de mardi soir alors que s’ouvre à l’aréna de Magog la série quart de finale trois de cinq entre ces deux équipes.

Les entraîneurs Félix Potvin et Mike Maclure ont certainement en mémoire leurs trois affrontements précédents pour parler d’une série qui sera longue et épuisante. Deux de ces trois duels ont été gagnés 2-1 et 3-1 par les Cantonniers, le troisième 2-1 par les Albatros.

« On se prépare toujours pour de longues séries à Magog. Cela ne fera pas exception pour la prochaine. Les Albatros ne souffrent d’aucun complexe depuis leur victoire au Challenge CCM en décembre dernier. Ils ont battu de bonnes équipes depuis les Fêtes. Peu importe ce qu’ils ont réalisé, nous on va continuer de se préparer de la même manière en nous concentrant sur ce que nous devons accomplir sur la glace et leur imposer notre rythme », affirme Félix Potvin qui compte encore sur l’efficacité de ses unités spéciales pour causer des ravages dans le camp ennemi.

À ce chapitre, les Magogois ont été sensationnels en première ronde avec huit buts en 15 supériorités numériques en plus d’être parfaits avec un joueur au cachot, ne concédant aucun but au Collège Charles-Lemoyne en neuf infériorités numériques.

« C’est illogique de croire qu’on va maintenir ces taux d’efficacité, mais les gars sont confiants. Ils savent qu’ils peuvent réussir de gros buts et de gros jeux. »

Maclure

Chez les Albatros, l’entraîneur Mike Maclure sait très bien que son équipe est négligée des experts. « C’est normal qu’il en soit ainsi après la saison des Cantonniers. Ce sera à nous de les faire douter rapidement sur leur glace et je crois sincèrement que nous avons les éléments pour y parvenir. La clé contre les Cantonniers, c’est de bien gérer nos émotions pour les sortir de leur zone de confort. Il faudra éviter les punitions après les coups de sifflet par exemple. Magog a présenté le meilleur jeu de puissance de la ligue toute la saison et ils ne ralentissent pas depuis le début des séries », a commenté Maclure.

Ce dernier a grandi en Estrie en dirigeant dans la cour des Cantonniers avec les Harfangs de Sherbrooke (Triolet). Il connaît les joueurs des Cantonniers pour les avoir presque tous dirigés dans les rangs inférieurs. Avantage ou désavantage à ses yeux? « Ce n’est quand même pas le coach qui compte des buts ou bloque des rondelles. Je sais quand même dans quelle situation on peut les frustrer. En revanche, je suppose qu’ils connaissent bien aussi leur ancien entraîneur », déclare Maclure, sourire en coin.

Pas de balayage

Nous voilà donc déjà à la ronde quart de finale de la Ligue midget AAA du Québec. Contrairement à ce que j’avais prédit pour le premier tour, on a eu droit à trois surprises. Quatre bonnes prédictions sur sept pour votre humble serviteur, rien pour s’autoproclamer de la famille des grands experts. Il y a le père d’un ancien porte-couleurs des Cantonniers qui n’appréciait pas mon travail qui m’avait suggéré, sur un ton baveux, de délaisser la couverture du hockey pour me lancer dans la couture. Je devrais peut-être l’écouter.

Qu’à cela ne tienne, je me risque pour le second tour des séries trois de cinq. Tout d’un coup que je réussis à convaincre mon patron aux sports de ne pas me transférer dans la section de la mode et des arts.

COLLÈGE NOTRE-DAME VS MAGOG : le gardien Nathan Pelletier a été fumant contre les Cantonniers en saison régulière. Les Albatros ne sont aucunement intimidés par les Cantonniers qui devront leur marcher sur le corps pour les vaincre. Les deux équipes misent sur tous leurs trios pour faire scintiller la lumière rouge. Les deux formations peuvent se fier à un bon tandem de gardiens. L’avantage le plus marqué des Cantos se situe à la ligne bleue et sur les unités spéciales. Si les Albatros se tiennent loin du cachot, la série ne se terminera pas par un balayage. Je ne serais pas étonné qu’elle atteigne la limite. J’y vais quand même avec Magog en quatre.

SAINT-HYACINTHE vs LÉVIS : comment parier contre Lévis? Les Gaulois de Saint-Hyacinthe ont causé toute une surprise en écartant de leur chemin le Blizzard du Séminaire Saint-François. Leurs meilleurs joueurs ont éclipsé ceux du Blizzard. Le Blizzard avait une brigade défensive douteuse, pas Lévis. Ce sera Lévis en quatre.

CHÂTEAUGUAY VS LAVAL-MONTRÉAL : peut-être la série la plus intrigante. Les Grenadiers de Châteauguay ont littéralement ressuscité dans leur série remportée en trois parties contre l’une des bonnes équipes de la ligue, Jonquière. Le gardien Jasmin Simon des Grenadiers est tout feu tout flamme depuis un certain soir de février à Magog alors qu’il avait face à plus de 50 rondelles et avait presque permis aux siens de voler les Cantonniers. Ma prédiction : Châteauguay en cinq.

SAINT-EUSTACHE VS LAC ST-LOUIS : une série qui sera chaudement disputée. Les défenseurs Charles-Alexis Legault, Adam Cardona et Kevin Pavlovic des Lions en mènent large : Lac Saint-Louis en cinq.