Max Domi a marqué grâce à un tir foudroyant à 3:52 en prolongation, jeudi, permettant au Canadien de Montréal de gagner 4-3 face aux Flames de Calgary.

Un tir foudroyant de Domi donne la victoire au CH en prolongation

CALGARY — Max Domi a marqué grâce à un tir foudroyant à 3:52 en prolongation, jeudi, permettant au Canadien de Montréal de gagner 4-3 face aux Flames de Calgary.

Les hommes de Claude Julien méritaient un cinquième gain à leurs six dernières rencontres.

Domi a obtenu un septième filet peu après un brillant arrêt de Carey Price, aux dépens d'Elias Lindholm.

Fatigué et voyant le défenseur élite Mark Giordano devant lui, Domi a pris l'option la plus simple.

«Bien honnêtement, je n'avais absolument plus de carburant, a confié Domi. Lors de la présence d'avant, nous avions quand même bourdonné. Ils ont eu une occasion, Price a fait l'arrêt et la rondelle est un peu allée vers moi.

«Je connais un peu (Giordano). Je sais comment il est bon. Il est l'un des meilleurs défenseurs de la ligue. Je savais qu'en fin de présence comme ça, je n'allais pas arriver à le déjouer. J'ai pris un tir, tout simplement. La chance était de mon côté.»

Brendan Gallagher, Joel Armia et Nick Suzuki ont réussi les autres buts du CH, tandis que Price a fait 24 arrêts.

Le Canadien reste en Alberta pour affronter les Oilers à Edmonton, samedi soir.

Ce sera le troisième de sept matches d'affilée à l'étranger, jusqu'au 31 décembre. Le Tricolore jouera aussi à Winnipeg, Tampa, Sunrise et Raleigh.

Le public du Centre Bell va retrouver ses favoris le 2 janvier, face au Lightning de Tampa Bay.

Lindholm, Matthew Tkachuk et Oliver Kylington ont riposté pour les Flames, qui ont perdu leurs trois derniers matches.

Kylington a donné l'avance 3-2 aux Flames avec un premier but cette saison, à 6:25 au troisième vingt. Johnny Gaudreau s'est amené sur le flanc droit. Il s'est arrêté brusquement pour rejoindre Kylington, qui a touché la cible à l'aide d'un tir sec.

Mais 5:33 plus tard, Suzuki a prolongé le suspense en faisant dévier un tir de Nick Cousins. Il mettait fin à une disette de 12 rencontres.

Armia et Gallagher ont marqué au deuxième tiers, permettant au Tricolore d'effacer un retard de deux buts.

«Ça nous a pris un peu de temps à démarrer, a dit Julien. Nous avons trouvé nos jambes en deuxième période. Nous avons beaucoup mieux patiné.»

Armia a nivelé le score à 13:11 avec un tir des poignets, en provenance du coeur de la zone adverse. Il a battu David Rittich du côté rapproché, obtenant un 12e but cette saison.

Gallagher avait réduit l'écart à mi-chemin de la période, d'un angle très limité. Shea Weber a appuyé l'attaque. Filant derrière le but, il a remis à Gallagher, dans le coin de la glace, et l'Albertain a trouvé le moyen d'inscrire un 15e but. Weber obtenait un point dans un cinquième match consécutif.

Tkachuk et Lindholm ont marqué au premier vingt.

Tkachuk a fait mouche de l'embouchure gauche après du beau travail d'Andrew Mangiapane, à l'embouchure droite. Lindholm a vite saisi une rondelle libre qu'il a glissée à Tkachuk, qui a marqué à 7:34.

Lindholm a doublé la priorité en avantage numérique, à 19:52. Phillip Danault a été puni pour avoir fait trébucher Noah Hanifin. Gaudreau a fait une belle passe transversale à Tkachuk, qui a tout de suite envoyé le disque à l'embouchure droite. Lindholm a obtenu un premier but en décembre, en huit matches.

«Ce n'était pas notre meilleur hockey en première période, a dit Price. Nous nous sommes vraiment bien regroupés par la suite.»

Le début de match a été plutôt tranquille. La première bonne occasion de marquer est allée aux Flames, dans la sixième minute de jeu. Sean Monahan a tiré à bout portant de l'enclave, mais Price a fait l'arrêt.

Peu avant, Joel Armia a raté de peu une longue passe qui aurait envoyé Max Domi en échappée.

Trois minutes avant le premier entracte, un tir de Suzuki a touché le poteau à la gauche de Rittich. Avec 14 minutes à disputer en période médiane, Gallagher a lui aussi touché la tige, sur un rebond.

Victor Mete ratait un neuvième match de suite, blessé à la cheville.

Jesperi Kotkaniemi se trouvait à l'écart pour un sixième match d'affilée, résultat d'une commotion cérébrale.