Christian Fischer a fait dévier un tir de Brendan Perlini pendant une punition mineure à Shea Weber pour procurer aux Coyotes une première victoire en temps réglementaire cette saison.

Les Coyotes renversent le CH 5-4

MONTRÉAL - Claude Julien et Phillip Danault avaient lancé un avertissement clair que le match de jeudi contre les Coyotes de l'Arizona pouvait représenter un piège. Pendant un peu plus de 20 minutes, les joueurs du Canadien de Montréal ont donné l'impression qu'ils avaient bien saisi le message. Le guet-apens est arrivé plus tard et ils sont tombés dedans tels des novices.

Christian Fischer a trouvé le fond du filet à mi-chemin de la troisième période et les Coyotes ont renversé le Tricolore par le score de 5-4 jeudi soir au Centre Bell.

Fischer a fait dévier un tir de Brendan Perlini pendant une punition mineure à Shea Weber pour procurer aux hommes de Rick Tocchet une première victoire en temps réglementaire cette saison, et seulement un troisième gain depuis le début du calendrier régulier.

«C'est plus gênant que frustrant. C'est inacceptable», a lancé Julien, sur un ton qui ne masquait nullement son mécontentement, lors d'un point de presse qui n'a même pas duré trois minutes.

Brad Richardson (1er), Christian Dvorak (3e), Tobias Rieder (4e), tous trois en deuxième période, et Derek Stepan (3e), au troisième vingt, ont réussi les autres buts des Coyotes contre Charlie Lindgren, qui a bloqué 27 rondelles et qui a été victime d'au moins trois buts dans un match de la LNH pour la première fois de sa carrière.

Pour Stepan, dont le but a également été marqué lors d'un avantage numérique, il s'agissait d'une douce revanche sur Lindgren. Au tout début de la troisième période, l'ancien des Rangers de New York avait été frustré deux fois par le jeune gardien du Canadien lors de deux échappées presque coup sur coup, alors que les hommes de Claude Julien profitaient d'une supériorité numérique.

Brendan Gallagher (8e), Paul Byron (5e), Joe Morrow (2e) et Weber (4e) ont marqué les buts du Canadien aux dépens d'Antti Raanta, qui a fait face à 37 tirs. Le Finlandais a réalisé son meilleur arrêt du match avec un peu plus de deux minutes à jouer à la troisième période, frustrant Alex Galchenyuk de la jambière gauche à la suite d'un solide tir sur réception.

Le Canadien pensait bien avoir créé l'égalité avec 3:39 à jouer au temps réglementaire, mais la reprise vidéo a clairement démontré qu'Andrew Shaw a volontairement botté la rondelle derrière Raanta au même moment où il chutait à l'embouchure du filet. Sur le jeu, Shaw s'est immédiatement dirigé vers le vestiaire de l'équipe et semblait sérieusement blessé au poignet droit ou à la main. Il est toutefois revenu au jeu avant la fin du match.

Tomas Plekanec a aussi contribué à l'attaque du Tricolore en récoltant deux passes sur les buts de Morrow et de Weber durant les cinq dernières minutes de la période médiane. Au moment où se faisait entendre la sirène mettant fin à l'engagement, Plekanec en est même venu aux coups avec Richardson.

Il ne lui restait qu'à trouver le fond du filet pour compléter le fameux «tour du chapeau à la Gordie Howe», mais ce but n'est jamais venu.

Le revers fait d'autant plus mal que le Canadien a laissé filer trois avances en cours de route.

Il menait 2-0 après 20 minutes de jeu grâce aux buts de Gallagher et de Byron, et semblait en plein contrôle du match jusqu'à ce que les visiteurs ne ripostent en première moitié de deuxième période grâce à Richardson et Dvorak.

Morrow a redonné l'avance au Tricolore avec moins de cinq minutes à jouer au deuxième vingt, et 40 secondes après un autre but égalisateur des Coyotes, celui de Rieder à 19:09, Weber a permis au Tricolore de retraiter au vestiaire avec une avance de 4-3.

Mais contre une formation qui présentait une fiche de 0-9-0 lorsqu'elle tirait de l'arrière après 40 minutes de jeu, le Canadien a trouvé le moyen de subir un revers qui pourrait laisser des traces, alors que les Maple Leafs de Toronto s'arrêteront au Centre Bell samedi soir.

-----

ÉCHOS DE VESTIAIRE

«De la façon dont nous avons joué en première et de ne pas être capable de garder notre concentration pour deux autres périodes. Ça fait deux jours qu'on parle de cette équipe-là, qu'il faut faire attention, bien gérer notre match et la situation. On est vraiment déçu ce soir.» — Claude Julien, au sujet du travail de ses joueurs à compter de la deuxième période

«On est devenu négligent et on a levé le pied de l'accélérateur. Nous avons cessé de travailler et ça nous a coûté le match.» — Brendan Gallagher, sur la baisse de régime du Canadien à partir de la deuxième période

«À ce moment particulier, je pense qu'il s'agirait d'un important point tournant. Mais donnons le crédit aux Coyotes. Ils forment une équipe jeune et talentueuse et ils peuvent patiner.» — Charlie Lindgren, sur son arrêt contre Clayton Keller tout juste avant le but de Joe Morrow

«Je dois donner beaucoup de crédit aux joueurs. Il y a eu des combats, des pénalités et des tirs bloqués. Il faut chérir ces moments et vouloir se retrouver dans de telles situations. Dans l'ensemble, nous avons fait de l'excellent travail. C'est bon pour nos joueurs de savoir que quand vous faites les choses correctement, les résultats seront positifs.» — Rick Tocchet, au sujet de la performance de ses joueurs