Brendan Gallagher souffre d'une fracture de la mâchoire et il ne reviendra pas au jeu dans cette série contre les Flyers de Philadelphie.
Brendan Gallagher souffre d'une fracture de la mâchoire et il ne reviendra pas au jeu dans cette série contre les Flyers de Philadelphie.

Gallagher souffre d'une fracture de la mâchoire; Niskanen suspendu pour un match

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
L'attaquant du Canadien de Montréal Brendan Gallagher a subi une fracture de la mâchoire quand il a été atteint au visage par un double-échec du défenseur Matt Niskanen mercredi et il ratera le reste de la série face aux Flyers de Philadelphie puisqu'il devra être opéré.

De son côté, Niskanen a été suspendu pour une rencontre par le département de la sécurité des joueurs de la LNH.

Le Canadien a confirmé la gravité de la blessure de Gallagher en début de soirée jeudi, avant de connaître le verdict contre Niskanen. L'équipe a ajouté que Gallagher quittera la bulle de la LNH à Toronto puisqu'il devra passer sous le bistouri.

Selon le protocole de la LNH, un membre d'une équipe voulant réintégrer la bulle après l'avoir quittée doit fournir quatre résultats négatifs consécutifs à des tests de dépistage de la COVID-19 effectués sur une période de quatre jours. Il est aussi possible que la personne doive se soumettre à une quarantaine pouvant aller jusqu'à 14 jours.

Gallagher aurait également perdu au moins une dent quand il a encaissé le violent coup de Niskanen en troisième période du cinquième match de la série quart de finale de l'Association de l'Est entre le Canadien et les Flyers. Le Canadien a gagné la rencontre 5-3 pour éviter l'élimination. Les Flyers mènent la série 3-2 et le sixième match sera présenté vendredi, à 19 h.

Dans sa vidéo explicative au sujet de la suspension de Niskanen, le département de la sécurité des joueurs de la LNH souligne que le défenseur des Flyers avait l'intention de donner un coup de bâton violent au haut du corps de Gallagher et que ce coup a causé une blessure. Niskanen avait aussi un antécédent, lui qui avait déjà été mis à l'amende une fois au cours de sa carrière.

Cependant, on mentionne aussi que Niskanen s'est défendu en disant qu'il ne visait pas la tête de Gallagher. La LNH a également noté que le mouvement brusque de Gallagher avant l'impact, alors qu'il a pivoté sur lui-même, expliquait en partie pourquoi il a été atteint à la tête.

L'entraîneur-chef par intérim du Canadien, Kirk Muller, avait indiqué en visioconférence jeudi avant-midi que l'équipe avait envoyé la séquence vidéo du geste de Niskanen à la LNH pour qu'il soit révisé.

«Je pense que la vidéo explique tout. Nous allons laisser la ligue gérer le dossier», avait affirmé Muller, souhaitant visiblement que Niskanen soit sanctionné pour le coup.

Niskanen n'a pas été puni sur la séquence et Gallagher a terminé la rencontre même s'il avait la bouche ensanglantée.

L'entraîneur-chef des Flyers, Alain Vigneault, s'était porté à la défense de Niskanen en visioconférence avant l'annonce du Tricolore au sujet de la blessure de Gallagher et la suspension de son défenseur.

«Gallagher semblait être correct. Il parlait aux arbitres. Il a passé le reste du match à parler à nos joueurs pendant qu'il était au banc», avait souligné Vigneault.

«Gallagher est un joueur très compétitif qui travaille fort, mais ce n'est pas la faute à Niskanen si (Gallagher) n'est pas le plus grand. Je pense que c'était un jeu de hockey dans le feu de l'action et il a subi une légère coupure», avait-il ajouté.

Gallagher a été la bougie d'allumage du Canadien lors du cinquième match, un jour après avoir été limité à quatre présences sur la patinoire en troisième période lors de la quatrième rencontre, quand Muller a préféré employer d'autres options.

«Il est le joueur qui a eu le plus gros impact lors du dernier match, a rappelé Muller. Dès la première séquence, il a démontré son caractère. Il travaille fort, il est le coeur et l'âme de cette équipe.»

Si Vigneault a qualifié le geste de Niskanen de «jeu de hockey», Muller a utilisé le même terme en parlant de la mise en échec qui a mené à l'expulsion du centre du Canadien Jesperi Kotkaniemi. Ce dernier a écopé une punition majeure et une inconduite de partie tôt en deuxième période mercredi pour avoir donné de la bande au défenseur Travis Sanheim.

«C'est sujet à débat et nous allons laisser la ligue prendre une décision. À nos yeux, c'était un jeu de routine. 'KK' voulait terminer sa mise en échec. Il a été puni lors du match», a souligné Muller.

Kotkaniemi ne recevra pas de pénalités supplémentaires de la part du département de la sécurité des joueurs de la LNH.

Source de motivation

Au cours de la rencontre de mercredi, l'attaquant du Canadien Nick Suzuki a aussi posé un geste antisportif en donnant une petite tape à la tête du gardien des Flyers Carter Hart après qu'il eut accordé un but sur un tir d'un angle restreint à Joel Armia en deuxième période.

Suzuki avait reconnu ses torts après le match, affirmant qu'il avait agi sans réfléchir et qu'il n'aurait pas dû commettre ce geste. Cela n'a pas empêché l'attaquant des Flyers Kevin Hayes de s'en prendre verbalement à Suzuki jeudi.

«C'était un geste immature. Je ne sais pas à quoi il a pensé», a dit Hayes.

Questionné à savoir si cet incident pouvait servir de motivation aux Flyers, Vigneault s'est contenté de dire que c'était «très intéressant».