Charles Hudon a passé 13 minutes et 22 secondes sur la patinoire lors du match préparatoire contre les Devils, lundi, dont 1:13 en avantage numérique. Il a tenté cinq tirs, dont deux ont atteint la cible. Il a également appliqué trois mises en échec, mais a commis un revirement.

Charles Hudon satisfait de sa performance

Après le premier match préparatoire du Canadien, Charles Hudon a pu rentrer chez lui avec le sentiment du devoir accompli.

Hudon a passé 13 minutes et 22 secondes sur la patinoire, dont 1:13 en avantage numérique. Il a tenté cinq tirs, dont deux ont atteint la cible. Il a également appliqué trois mises en échec, mais a commis un revirement.

Même si ce n’était pas toujours élégant, Hudon a joué avec énergie.

«J’ai pu mettre une barre sur mon calendrier en me disant que j’ai gagné cette journée-là, a raconté Hudon, mardi matin. Mais on passe tout de suite à autre chose.»

Hudon a attendu longtemps avant de pouvoir fouler à nouveau la glace du Centre Bell, lui qui avait été retranché de la formation du Canadien lors des 22 derniers matchs la saison dernière. Même si ce n’était qu’un match préparatoire, il a ressenti un certain soulagement, lundi soir.

«J’avais hâte de jouer ce match-là. [...] Ç’a fait du bien», avait-il dit après avoir aidé le Canadien à vaincre les Devils du New Jersey 4-2.

Après de bons débuts dans la LNH avec une production de 10 buts et 20 aides en 72 rencontres à sa première saison complète dans la LNH, Hudon a été limité à trois buts et deux aides en 32 parties l’hiver dernier.

La semaine dernière, Julien a mentionné qu’il y avait environ huit joueurs qui se battaient pour les cinq derniers postes d’attaquant chez le Canadien. Hudon fait partie de ce groupe et il semble qu’il aura l’occasion de se faire valoir à maintes reprises d’ici la fin du camp.

«Présentement, avec notre noyau, il faut que Charles se trouve un poste, a insisté Julien, lundi soir. Pour être capable de jouer surtout au sein des trois premiers trios, il doit être capable de bien faire les petites choses. Il a besoin d’être un peu plus complet, plus régulier.

«C’est un gars que nous voulons vraiment bien évaluer avant de prendre une décision.»

Hudon aura une deuxième occasion de gagner des points dès mercredi, alors qu’il sera de la formation du Tricolore qui se rendra à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, pour affronter les Panthers de la Floride dans le cadre du match Kraft Hockeyville.

Après avoir joué à la gauche de Nick Suzuki et Jordan Weal depuis le début du camp, Hudon complétera cette fois un trio avec Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia.

«Je peux les aider à bien paraître et ils peuvent aussi m’aider, a affirmé Hudon, rappelant aussi qu’il avait joué avec les deux Finlandais par moments la saison dernière. Nous avons une bonne chimie, beaucoup de plaisir ensemble à l’extérieur. Il faut ramener ça sur la patinoire.»

Julien a noté que Hudon a un meilleur coup de patin cet automne. Hudon, qui est maintenant âgé de 25 ans, a mentionné avoir perdu du poids au cours de l’été.

Hudon espère mêler les cartes d’ici la fin du camp.

«Il n’y a pas beaucoup de personnes proches de l’organisation ou même à l’extérieur qui me voient dans la formation au match d’ouverture, a-t-il reconnu. Ça me donne une motivation, des choses à prouver, et c’est bon pour moi.»