Nick Suzuki et Jonathan Drouin s'entrainent sur la même ligne depuis le début de camp d'entraînement.
Nick Suzuki et Jonathan Drouin s'entrainent sur la même ligne depuis le début de camp d'entraînement.

Affronter Crosby et Malkin, un défi de rêve pour Jonathan Drouin 

Claude Julien l'a répété depuis le début du camp, il ne pourra pas seulement compter sur l'unité de Phillip Danault pour contrer les étoiles des Penguins de Pittsburgh. Pour leur part, les membres du deuxième trio du Canadien de Montréal sont confiants de pouvoir contribuer et élever leur niveau de jeu d'un cran.

La recrue Nick Suzuki disait le week-end dernier qu'il avait hâte de relever le défi de jouer contre le trio de Sidney Crosby ou Evgeni Malkin. Son ailier gauche Jonathan Drouin a rappelé qu'il s'agissait du genre de défi dont rêvaient les joueurs de hockey.

«Ce sera à nous de continuer à jouer notre jeu, tout en étant conscient des joueurs adverses sur la patinoire, a affirmé Drouin, en visioconférence mercredi. Nous devrons continuer de nous fier à notre système de jeu, mais être plus vigilants quand Malkin ou Crosby sera sur la glace et qu'une erreur sera commise.»

De son côté, Joel Armia, qui complète le deuxième trio du Tricolore, a été encore plus direct dans sa réponse.

«Je me fous de qui j'affronte, surtout au sein d'un trio comme le nôtre, qui compte sur des joueurs talentueux», a dit le Finlandais âgé de 27 ans.

Drouin et Armia ont connu les séries éliminatoires de la LNH avant leur arrivée chez le Canadien. Drouin avait été particulièrement brillant lors du printemps 2016, amassant 14 points en 17 rencontres avec le Lightning de Tampa Bay. De son côté, Armia a inscrit deux buts en 13 matchs lors du parcours des Jets de Winnipeg jusqu'en finale d'association en 2018.

Armia a admis qu'il avait un rôle plus défensif à l'époque chez les Jets. Pour sa part, Drouin a rappelé qu'il avait des responsabilités importantes avec le Lightning, qui avait été éliminé en sept matchs par les Penguins en finale de l'Est.

«Mon trio, avec (Valtteri) Filppula et (Ondrej) Palat, avait joué contre (les trios de Malkin et Crosby), a mentionné Drouin. J'étais un peu nerveux et quand c'est le cas, tu vas moins jouer ton jeu et plutôt passer du temps à regarder derrière toi.

«J'ai appris de cette expérience. Je pense que je vais moins être sur mes talons. Je ne vais pas changer mon style si tel ou tel joueur est sur la glace. Je vais vouloir être vigilant et ne pas commettre de revirement dans un moment-clé, parce qu'ils (Malkin et Crosby) ont le talent pour changer le match en une ou deux présences.»

Même s'il en est à sa première saison dans la LNH, Suzuki a aussi l'expérience des grands rendez-vous. Il a participé à la Coupe Memorial et au Championnat mondial de hockey junior la saison dernière. Il a également démontré une compréhension du jeu impressionnante pour un joueur de son âge tout au long de l'hiver.

Julien a donc confiance de voir cette unité jouer un rôle important face aux Penguins.

«Ce sont trois joueurs qui ont d'excellentes habiletés et une bonne vision sur la glace, a rappelé Julien. Ce sont trois joueurs qui sont capables de marquer ou de créer des chances de marquer.»

D'ailleurs, Julien ne craint pas de les voir s'échanger un peu trop la rondelle en oubliant de tirer au filet.

«Ils tirent à l'entraînement, a-t-il noté. Ce sont des joueurs talentueux qui vont essayer certains jeux. S'ils commencent à faire trop de passes, nous allons les encourager à tirer un peu plus.

«Ils travaillent sur leur rythme, parce que leur vitesse est l'une de leurs forces. Ils vont continuer à faire des ajustements en travaillant ensemble. Ils parlent beaucoup et essaient de peaufiner des choses. J'ai confiance que ce sera un trio important pour nous, parce que nous allons avoir besoin de la contribution offensive de tout le monde», a conclu Julien.