Francis Lapointe, receveur de passes avec le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, effectue l'un des exercices proposés lors des épreuves combinées régionales, mercredi à l'Université Concordia sous l'oeil attentif de l'ancien quart-arrière vedette des Alouettes de Montréal Anthony Calvillo.

Camp régional de la LCF: Lapointe efface les doutes

« Tout au long de mon parcours en football, on a douté de moi. On a levé le nez sur moi au football scolaire, au football collégial et même au football universitaire. Chaque fois que j'avais à changer de niveau, on me regardait de haut. C'est arrivé encore une fois pour les épreuves combinées de la LCF; je dois constamment prouver ma valeur. »
Ne comptez jamais Francis Lapointe pour battu. «Être underdog, je suis habitué. »
Le receveur de passes du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke ne s'attendait pas à être à Montréal, mercredi, afin de participer aux épreuves combinées régionales organisées par la Ligue canadienne de football.
Plus d'une quarantaine de joueurs ont participé au deuxième camp régional organisé par la LCF et seulement cinq d'entre eux ont reçu une invitation pour le camp d'évaluation 2014 de la LCF, à Toronto, en fin de semaine.
« Je ne m'attendais pas à être à Montréal aujourd'hui, je croyais être invité à Toronto directement. J'étais donc un peu déçu, je dois faire le long parcours. Mais je suis habitué; je mesure 5'11'' bien pile et je vais toujours avoir à prouver que je peux jouer, que je peux compétitionner avec les meilleurs. Tout ça à cause d'un pouce ou deux. Être underdog, je suis habitué. »Tant qu'à être à Montréal, Lapointe en a profité pour démontrer ses principales forces, dont sa vitesse. Il a présenté le meilleur résultat à l'épreuve du 40 verges en complétant la distance en 4,70 secondes, à égalité avec Marc-Étienne Villeneuve, de l'Université de Montréal.