Les candidats présents au camp du Phoenix de Sherbrooke n’auront pas beaucoup de temps pour montrer tout ce qu’ils savent faire.

Camp du Phoenix: « Ils ont tous une chance »

Il fut un temps où certains joueurs ne servaient qu’à remplir un chandail durant le camp de sélection. Pas cette fois. L’entraîneur du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien, assure que s’ils ont été repêchés, acquis par voie de transaction ou bien invités, c’est parce que l’organisation estime que ces joueurs ont une chance de percer l’alignement.

Un peu plus de 50 joueurs participent au camp de sélection 2018 du Phoenix. Près de la moitié de ces candidats seront retranchés afin de garder seulement 23 joueurs environ. 

« On a lancé comme message aux jeunes que s’ils sont ici au camp, c’est parce qu’ils ont tous une chance de faire l’équipe, que ce soit cette saison ou la saison prochaine, a assuré le pilote sherbrookois. Il se pourrait que 14 nouveaux joueurs intègrent l’alignement. Avec la perte de nos vétérans, quelques sièges sont donc disponibles. »

Stéphane Julien s’attend à avoir une jeune équipe sous la main :

« Devant le filet, il y aura une belle bagarre avec le retour de Brendan Cregan et Reilly Pickard, deux gardiens de 20 ans. En défensive, le départ possible de Luke Green et Thomas Grégoire vers les professionnels ouvre la porte à la relève. Les deux nouveaux défenseurs de 20 ans, Ryan DaSilva et Louis-Philip Fortin, tenteront de montrer ce qu’ils savent faire. Il y aura des décisions à prendre de ce côté. En offensive, quatre postes sont disponibles pour l’instant. »

Stéphane Julien s’est dit impressionné par la tenue de quelques recrues.

« Oliver Okuliar m’a beaucoup impressionné ce matin. Il a joué du bon hockey tout comme Nathaël Roy. Ils ont été nos deux meilleurs attaquants avec Patrick Guay. Marc-Antoine Pépin s’était fracturé le poignet à notre camp 2017 et il a bien fait à ses débuts au camp actuel. »

Le cas du gardien numéro 1

Le gros point d’interrogation se trouve toutefois devant le filet. 

« La décision sera réfléchie en ce qui concerne nos deux joueurs de 20 ans, indique l’entraîneur-chef. Ils devront nous convaincre dans les prochains jours. Il faudra faire un choix. Comme pour ce qui est de nos deux défenseurs de 20 ans. Est-ce que je garderai deux joueurs de dernière année à la ligne bleue ? Je ne le sais pas encore. Tout le monde doit gagner son poste. Le camp est court, donc les joueurs doivent nous convaincre rapidement », précise Stéphane Julien.

En vitesse

  • Le défenseur Yann-Félix Lapointe semble en grande forme depuis le début du camp. « Il est arrivé au camp bien préparé. Il a amélioré sa mobilité, son tir et il est plus fort physiquement. Ce ne sont que des bonnes nouvelles pour nous », admet Stéphane Julien.
  • Félix Robert s’est présenté au camp de sélection avec sept livres de plus. « J’ai pris un peu de masse musculaire grâce à l’aide de mon préparateur physique », précise-t-il. 
  • Les membres de la direction semblent bien satisfaits de la préparation estivale effectuée par les joueurs du Phœnix. Bailey Peach fait partie de ceux qui ont acquis davantage de force brute, particulièrement à la demande de ses entraîneurs. 
  • Lors du premier match intraéquipe jeudi matin, Nathaël Roy, Zachary Brooks, Oliver Okuliar (2), Julien Anctil et Jacob Graveline ont été les marqueurs. Lors de la deuxième partie, Alex-Olivier Voyer (2), Félix Robert, Wiliam Duperron ont tous marqué pour les Bleus dans une victoire de 4-0. 
  • Reilly Pickard se dit motivé à retrouver son filet malgré la présence d’un autre gardien de 20 ans, Brendan Cregan. Or, la relève pousse dans le dos des deux vétérans. Le directeur général Jocelyn Thibault aura un heureux problème entre les mains lorsque viendra le moment de faire un choix.