Baileay Peach est de retour à Sherbrooke, mais mis en quarantaine jusqu’à dimanche.
Baileay Peach est de retour à Sherbrooke, mais mis en quarantaine jusqu’à dimanche.

Camp du Phoenix : des absents de taille et un nouvel Ontarien

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Si le Phoenix peut compter sur la présence de ses deux joueurs des Maritimes Jaxon Bellamy et Bailey Peach dès dimanche pour le début du camp, il devra toutefois mettre une croix sur la présence de l’Américain Gregory Kreutzer, le Slovaque Samuel Hlavaj et le Russe Pavel Grishin, toujours dans leur pays respectif.

Il se pourrait bien d’ailleurs que le camp de ces trois derniers joueurs se limite à seulement une semaine, au mieux. Comme les joueurs des Maritimes, ils devront respecter une quarantaine de 14 jours à leur arrivée et puisque le défenseur américain et le gardien slovaque pourraient arriver au Québec seulement au début ou au milieu de la prochaine semaine dans le meilleur des cas, ces deux joueurs resteront à l’écart de leur équipe encore longtemps. 

Pour ce qui est du nouveau défenseur russe, tout semble plus compliqué. Le risque de ne pas du tout le voir participer au camp d’entraînement demeure élevé. 

« Peach et Bellamy sont arrivés le 15 août et notre camp commence le dimanche 30 août en fin d’après-midi, rappelle l’entraîneur et directeur général du Phœnix, Stéphane Julien. On a tenu une réunion avec la LHJMQ hier et c’était très positif. Une semaine de camp, ce n’est pas l’idéal, mais Gregory et Samuel connaissent bien l’équipe et le niveau de la ligue eux qui ont joué avec nous l’an dernier. Par contre, Pavel Grishin effectuera ses débuts avec nous et on aurait mieux aimé l’accueillir dans d’autres circonstances et pouvoir mieux l’évaluer. »

Stéphane Julien rappelle que l’ambassade russe doit analyser 120 dossiers de joueurs intéressés à venir jouer au Canada.

« L’ambassade, ferme, ouvre encore et referme. Ce n’est pas évident, mais ce n’est qu’une question de temps. »

Un nouveau défenseur ontarien

Suivant les conseils de son groupe de recruteurs, le directeur général Stéphane Julien s’est entendu avec le défenseur ontarien de 19 ans Maxime Blanchard, qui évoluait dans le junior A en Ontario l’an dernier.

« Il fera le club, assure Julien. Il habite Toronto, mais ses parents sont nés au Québec. Il sait bien faire circuler la rondelle et possède un bon sens du hockey. Nos recruteurs l’ont vu jouer et on lui a parlé à deux reprises. On en connaît assez pour savoir qu’il peut percer le top 6. »

La saison dernière, Blanchard évoluait dans la CCHL avec les Sénateurs junior d’Ottawa, équipe avec laquelle il a amassé 9 buts et 18 mentions d’aide pour un total de 27 points en 53 parties.

En faveur de l’idée des quatre joueurs de 20 ans

Contrairement à bien d’autres organisations, le Phoenix de Sherbrooke accepterait l’idée d’accueillir quatre joueurs de 20 ans au sein de la formation, une possibilité envisagée par la LCH et la LHJMQ en raison de la pandémie. 

« Je comprends les équipes qui n’avaient pas prévu la présence d’un quatrième 20 ans. Est-ce que notre club aurait échangé Nathael Roy, avoir connu ce règlement? Peut-être pas. Dans le cas d’Olivier Crête-Belzile, qui souffre d’un cancer (NDLR: un lymphome hodgkinien nodulaire), il se peut qu’il s’ajoute au mois de décembre à notre groupe de 20 ans déjà formé de Benjamin Tardif, Xavier Bernard et Gregory Kreutzer, donc la règle du 20 ans ne nous dérange pas. D’ici dimanche, on devrait en savoir plus », précise Julien.

Un Palais prêt à accueillir le Phoenix

Quelques changements ont été apportés au Palais des sports pour accueillir les 34 participants au camp et respecter les mesures d’hygiène et de distanciation. 

« Ça fait bizarre, on ne parle pas beaucoup de hockey même si le camp commence bientôt et que la saison débute le 1er octobre. On est toutefois bien organisés. Après trois rencontres sur zoom, les joueurs savent déjà à quoi s’attendre. Ce sera peut-être difficile de s’habituer au début, mais on s’y fera », estime Stéphane Julien.