Camille Perreault participe cette semaine à un camp d’entraînement intensif en Colombie-Britannique.

Camille Perreault vise haut

Déjà cataloguée par Patinage Canada comme un espoir éventuel en prévision des Jeux Olympiques de 2022 ou 2026, la patineuse artistique Camille Perreault de Magog a été sélectionnée par Patinage Québec pour participer cette semaine en Colombie-Britannique à un camp d’entraînement intensif de quelques jours pour peaufiner ses techniques.

Patinage Québec et Patinage Colombie-Britannique jumèlent leurs meilleures patineuses de la relève pour ce camp. La présence de Camille Perreault à ce camp était ni plus ni moins qu’une simple formalité si on considère la progression et les résultats obtenus par celle-ci au cours de la dernière saison.

Parmi ses faits d’armes de la dernière année, mentionnons son titre provincial dans la catégorie pré-novice en simple, un exploit qui a été suivi d’une quatrième position au Canada en simple quelques semaines plus tard.

Comme si ce n’était pas suffisant, Camille Perreault a aussi fait sa marque en couple avec Bryan Pierro de Saint-Hubert. Le tandem Perreault-Pierro a été couronné de bronze deux fois, soit aux Championnats canadiens à Vancouver en janvier et aussi lors d’une compétition internationale en Italie en avril.

Fierté

Il y a moins de 10 filles au Canada qui parviennent à s’entraîner et obtenir des résultats intéressants en simple et en couple. Ce qui rend la patineuse de 13 ans particulièrement fière. « Je suis vraiment contente de voir que j’arrive à bien faire en simple et en couple. Peut-être un jour devrais-je faire un choix entre les deux, mais je ne veux pas trop regarder en avant. J’ai encore de nouveaux sauts à développer en simple qui m’aideront en couple avec Bryan », mentionne-t-elle.

Pour la saison à venir, Camille Perreault veut rapidement se mettre en évidence à sa première année d’éligibilité chez les novices en plus de viser une qualification pour les Championnats canadiens. Chose certaine, la Magogoise qui a donné ses premiers coups de patins avec les Libellules de Magog à l’âge de deux ans est sur la bonne voie. Sa sélection en simple au camp de Vancouver, un séminaire à Toronto, sa sélection sur l’équipe NextGen en coupe de Patinage Canada et Patinage Québec témoignent de son grand potentiel qui a été remarqué.

Elle est aussi entraînée par Marc-André Craig et Josée Picard qui n’ont plus besoin de présentation dans le milieu. Camille Perreault a aussi grandi aux côtés d’une mère, Joelle Bergeron, patineuse et entraîneure à Magog, sans compter que sa tante Pascale Bergeron a toujours été proche. Pascale Bergeron a représenté la région à l’échelle nationale et internationale au début du millénaire.