L’unité défensive des Volontaires n’a accordé que 134 points en six matchs, en 2019, le quatrième meilleur total en division 2.

Ça passe ou ça casse pour les Volontaires

Si les Volontaires du Cégep de Sherbrooke (1-5) veulent participer aux éliminatoires du football RSEQ division 2, ils doivent impérativement remporter leur match de samedi soir face aux Griffons de l’Outaouais (2-4). Et pour ce match sans lendemain, c’est le quart-arrière de première année Jérémy Desindes qui dirigera l’attaque des Volontaires.

Une attaque qui aura besoin de toutes les ressources possibles, puisque les Volontaires n’ont marqué que 45 points jusqu’ici en 2019, tout en ayant utilisé trois quarts-arrière différents.

L’arrivée de Desindes, un produit des Harfangs de l’école secondaire du Triolet, chez les Volontaires, fut l’un des principaux bons coups du recrutement de l’équipe lors de la dernière saison morte.

Malheureusement, le jeune homme s’est blessé à une main lors du camp d’entraînement et son utilisation a été limitée, depuis son retour au jeu.

Le joueur de deuxième année Zachary Côté et la recrue Jérémie Boisvert ont également vu de l’action au poste de quart.

« Le kid (Desindes) a des capacités athlétiques incroyables ; il court bien, il a de bons mouvements latéraux, une bonne tête de football. En même temps, c’est son premier départ, il va avoir des hauts et des bas, et c’est normal. Il ne faudra pas être trop sévère envers sa performance. Il attend ce moment depuis le camp d’entraînement ! Son retour redonne une belle énergie à l’équipe, on a confiance en lui », a dit l’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier.

Les différents quarts des Volontaires n’ont pu faire mieux que trois passes de touché, en 2019, alors que l’attaque au sol en a inscrit deux, par l’entremise du porteur de ballon Alexandre Mercier (284 verges de gain).

Le coordonnateur à l’attaque Maxime Gauthier devra se montrer créatif, confirme Jean-Philippe Gauthier.

« On n’a pas été capable de s’établir par la passe, jusqu’à présent, voilà pourquoi on a décidé d’insérer Jérémy. En même temps, Zach va aussi avoir un rôle offensif, lors du match de samedi. Il faut arriver avec des cartes cachées et faire preuve de créativité. »

Si l’attaque a peiné à trouver son rythme, l’unité défensive s’est révélée la principale force de traction de l’équipe.

Thomas Poirier Steben et Gabriel Royer ont été monstrueux, avec respectivement 41 et 38,5 plaqués, dont un total de 20 plaqués pour perte et sept passes rabattues, sept sacs du quart. Poirier Steben a ajouté trois interceptions.

« On se repose sur la défensive, ils nous donnent le tempo, le “hype”, à nos matchs, ils créent des occasions et donnent de bonnes positions sur le terrain à notre attaque. Même chose pour notre jeu sur les unités spéciales », a dit M. Gauthier.

Malgré une fiche déficitaire, les Volontaires ont perdu trois matchs par trois points ou moins.

« On n’a pas les résultats escomptés, malgré qu’on a disputé des matchs serrés. On a joué de gros matchs contre de grosses équipes. En fin de compte, on doit trouver le moyen de gagner, de terminer nos matchs, avec la victoire. »