Filip Zadina pourrait devenir le prochain sauveur du Canadien de Montréal.

Ça passe ou ça casse pour Bergevin

COMMENTAIRE / On ne pourra pas reprocher à Marc Bergevin de rester les bras croisés pendant que certains croient que le bateau du CH s’en va à la dérive.

Le directeur général a réservé quelques surprises aux fans lors des dernières années. À commencer par les transactions impliquant P.K. Subban, Mikhaïl Sergachev et Alex Galchenyuk, le départ d’Andreï Markov, celui plus malheureux d’Alexander Radulov, etc.

Est-ce qu’une fois de plus, il saura surprendre la planète Hockey ce vendredi à l’occasion du repêchage de la LNH? Chose sûre : ça prenait des corrections et le changement de cap n’est pas encore terminé.

J’ose espérer que dans quelques années, on se souviendra du repêchage 2018 comme étant celui qui a ramené le Tricolore vers la voie du succès. Avec le troisième choix en poche et quatre sélections de deuxième ronde, Bergevin a les munitions nécessaires pour changer le visage de son équipe.

Et il est grand temps de tenir cette séance de sélection, car plus les jours passent, plus les amateurs et les experts s’amusent à trouver un nouveau sauveur au Canadien de Montréal.

S’il est évident que Rasmus Dahlin deviendra le tout premier joueur repêché (Sabres de Buffalo) lors de cet encan, on peut ensuite croire que l’attaquant Andrei Svechnikov sera un membre des Hurricanes de la Caroline. C’est à ce moment que je m’attends à voir Filip Zadina revêtir l’uniforme bleu, blanc et rouge. Tout simplement parce qu’il sera le meilleur joueur disponible au troisième rang.

Certains se plaisent à dire que Marc Bergevin devrait opter pour Jesperi Kotkaniemi, qui comblerait un besoin au poste de centre. En effet, il est excellent le Finlandais. Tout comme Brady Tkachuk, qui ajouterait encore plus de caractère au Canadien.

Mais en allant chercher Andrew Shaw, Shea Weber et Max Domi, Bergevin a déjà ajouté beaucoup de caractère à son équipe. En plus d’un Jonathan Drouin, qui déteste perdre.

La portion « talent » ne doit toutefois pas être négligée au sein d’une équipe et Zadina devient alors la solution.

Dès la première fois que j’ai vu à l’œuvre ce joueur des Mooseheads, que ce soit à Sherbrooke ou lors de ma visite à Halifax, il m’a fait penser à Nikolaj Ehlers avec de plus grandes habiletés de buteur, mais un peu moins fabricant de jeu. Côté production, on peut davantage le comparer Nico Hischier, un autre fier représentant des Mooseheads, qui ne cessent de produire des choix de première ronde. Ce n’est pas rien.

Ne me parlez pas de la possibilité d’échanger ce choix pour obtenir un joueur de centre établi. C’est non. Il est la pierre angulaire du virage à 180 degrés. Puis ce n’est pas Ryan O’Reilly qui ramènera une coupe Stanley à Montréal.

Avec un Carey Price et un Shea Webber en santé, un jeune joueur d’impact comme Zadina, un Drouin qui a montré tout son talent après Noël, un Brendan Gallagher qui s’est découvert un talent de buteur la saison dernière et une bougie d’allumage comme Max Domi, le CH pourra enfin s’imposer comme l’une des bonnes équipes du circuit. Sans parler des quelque 15 millions de dollars disponibles pour ajouter un ou deux agents libres.

John Tavares devrait d’ailleurs être la priorité de Bergevin. Pas Paul Stastny. Les problèmes seraient réglés à Montréal grâce à ce centre numéro 1. Votre centre numéro 2 pourrait bien être Max Domi, même si les ailiers convertis en centre n’ont pas donné de bons résultats à Montréal dans le passé. Phillip Danault pourrait alors se retrouver sur la bonne chaise au poste de troisième centre. Reste aussi à savoir ce qu’il adviendra de Max Pacioretty.

Sinon, il y a d’excellents joueurs autonomes à venir. Comme James van Riemsdyk, qui approche toutefois la trentaine.

Et à tout cela s’ajoutent les quatre choix de deuxième ronde. Je me demande d’ailleurs ce qui me rend le plus fébrile et optimiste. Le choix numéro 3 ou ces quatre choix de deuxième tour, qui pourraient être monnayés en partie contre un bon joueur. Tous ces choix valent de l’or. Voilà pour ce qui est de mon scénario parfait.

Les 48 prochaines heures seront donc déterminantes pour l’avenir du Canadien. Et pour celui de Marc Bergevin à Montréal.

Grégoire, Macdonald, Dobson

À mes yeux, Filip Zadina sera le premier joueur de la LHJMQ repêché vendredi soir. Le nom de Noah Dobson pourrait bien se faire entendre rapidement au American Airlines Center de Dallas. Alors que plusieurs le placent au sein du top 5 des joueurs repêchés, je serais étonné de voir le défenseur du Titan d’Acadie-Bathurst être sélectionné aussi tôt en première ronde.

Il y a un certain buzz qui l’entoure depuis la coupe Memorial et je serai le premier heureux lorsqu’il grimpera sur la scène, parce qu’il est un excellent espoir. Mais bref, il ne faut pas exagérer en le voyant comme un futur joueur d’impact dans la LNH, à mon humble avis.

Samedi, ce sera ensuite au tour de l’ancien Phœnix Anderson Macdonald de vivre son rêve. L’attaquant des Wildcats de Moncton sera repêché en milieu de séance. Aucun joueur du Phœnix ne sera choisi cette année. Ce serait d’ailleurs étonnant de voir une équipe prendre une chance en sélectionnant Thomas Grégoire, 19 ans, puisqu’il a déjà signé un contrat de Ligue américaine, uniquement, avec San Jose.

La soirée de vendredi sera excitante à suivre, tout comme la journée de samedi. Espérons toutefois que les fans du Canadien éteindront leur téléviseur en étant satisfaits et un peu plus optimistes quant aux prochaines années du Tricolore.