Sous l'oeil amusé de la directrice générale du Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, Marie-Claude Bibeau, les jeunesCharlotte Riendeau, Gabriel Lévesque, Alexandra Bourgault et AbyGaël Bourgault découvrent une des pièces de la nouvelle exposition Charabia animal, sous-titré pour les humains, fraichement sortie pour la semaine de relâche scolaire.

Boxe: une soirée de premières

Le Club de boxe de Sherbrooke (CBS) présente un premier gala en 2014, ce samedi à compter de 20 h. Une soirée de grande première pour certains boxeurs du nouveau programme sports-études en boxe à l'école le Triolet et une étape vers des compétitions plus importantes pour d'autres pugilistes.
Au total, une dizaine de combats sont au menu, dont deux impliquant Naomie Pelletier (3-1) et le jeune Ludrick Caron, qui en sera à un premier combat. Ces deux jeunes pugilistes font partie du programme sport-études lancé par le CBS et le Triolet depuis septembre dernier.
« Pour ces jeunes, c'est l'occasion de mettre en application ce qu'ils pratiquent depuis quelques mois déjà; en plus des points techniques, ils doivent apprendre à gérer leur stress, entre autres. Ce gala a lieu devant leurs parents et amis, c'est un élément inconnu », a indiqué Jean Gauthier, entraîneur-chef au CBS.
Naomie Pelletier se dirige quant à elle vers la compétition des gants dorés. Elle affrontera une adversaire invaincue, samedi soir.
« J'ai plus axé sur le cardio pour ce combat. À mon dernier duel, j'ai manqué d'énergie. Je ne connais pas mon adversaire; le plus dur, c'est le premier round, tu apprends à la connaître, voir ses tactiques. Ça se joue là », a indiqué la jeune fille.
« C'est un peu stressant de se battre devant son public, mais je sais que les gens me supportent et m'appuient. Ce n'est pas la première fois que je me bats à la maison, je sais donc à quoi m'attendre ».
Naomie aimerait se rendre jusqu'aux Jeux olympiques et tenter l'expérience chez les pros.
« C'est stressant, la boxe. Je suis anxieuse un peu, le stress m'enlève de l'énergie. Je dois travailler là-dessus. Quand j'embarque dans le ring, par contre, tout va s'en aller. »
Ludrick Caron, lui, montera sur le ring pour la première fois. Une situation qui ne l'intimide alors pas du tout.
« Ça ne m'effraie pas, même si ça va se passer devant la famille et les amis. Oui, bon, j'ai été stressé un peu quand j'ai appris que je ferais partie du gala, mais c'est parti vite. Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, mais je me suis entraîné fort. Je vais essayer de travailler mon adversaire au corps », a dit le jeune homme âgé de 12 ans, qui est passé du karaté à la boxe.
Il fut par contre plus difficile de trouver un adversaire pour le grand Manuel Pelletier Mayette (4-1). Il disputera donc un combat de démonstration contre un boxeur plus expérimenté que lui.
« C'est un peu dommage, mais je vais prendre cette expérience de ring et travailler des aspects comme le long jab, la distance et les coups de puissance. Je m'entraîne pour les gants dorés; l'an dernier, j'ai perdu à mon deuxième combat aux gants de bronze et j'ai raté les gants d'argent à cause d'une blessure. »
« C'est un gala qui met de l'avant notre avenir et j'aime voir ces jeunes, la relève est bonne et prometteuse. J'aime aussi voir la progression des filles comme Naomie », a pour sa part indiqué Marcel Toulouse, de Boxe Canada et ancien président du CBS.
Mathieu Lacasse, Guillaume Maurice, Jean-Philippe Lalumière-Mercier (1er combat), Ingrid Dubuc, Anne Marcotte (1er combat) et Lazar Petricevic seront aussi en action.
Deux combats impliquant des jeunes de la relève seront aussi présentés.
À noter qu'il y aura un 5 à 7 avant le gala lors duquel le trophée Jean-Paul Ricard sera remis à un officiel de la relève.
Les billets sont en vente au coût de 20 $ pour les adultes et 10 $ pour les 12 ans et moins.