Lucian Bute doit être prêt à laisser ses tripes dans le ring.

Boxe : la part de l'ombre

Tout a été dit. Maintenant, place au combat. Lucian Bute contre Jean Pascal, c'est ce soir. Qui gagnera ce duel hautement polarisé?
Voilà déjà quelques années que je m'intéresse à la boxe, une passion qui remonte aux combats de Larry Holmes, diffusés sur les ondes d'ABC lors du Wide world of sports, que j'écoutais religieusement avec mon père.
J'ai aussi acheté et dévoré quantité de biographies sur le sujet, notamment sur Mohammed Ali. Le livre que lui a consacré Norman Mailer à propos de son duel contre Georges Forman de 1974 à Kinshasa au Zaïre est d'ailleurs un bijou.
Par la suite, j'ai poussé l'expérience jusqu'à sauter dans le ring. D'abord au Club de boxe Champion, rue Bélanger à Montréal, lorsque je travaillais dans la métropole, au tournant des années 2000. Véritable institution montréalaise, cette toute petite salle est dirigée et propriété de Georges Sherry, un personnage de la boxe montréalaise au même titre que Régis Lévesque.
S'y entraînait Hercules Kyvelos, Joachim Alcine, les frères Howard et Otis Grant et bien sûr, les frères Hilton, qui venaient faire leur tour à l'occasion.
Je poursuis cette passion ici à Sherbrooke, au Club de boxe de Sherbrooke. J'y mets d'ailleurs les gants lorsque je le peux. Vous comprendrez donc aisément que j'ai hâte au combat de ce soir depuis qu'on en a fait l'annonce, il y a quelques mois de ça.
J'ai écouté et lu toutes les analyses qui me sont tombées sous la main afin de me faire une tête. Car la question demeure : qui va l'emporter?
Voilà bien une fichue question parce qu'au final, elle oppose deux mondes différents.
Chronique complète dans La Tribune de samedi.