Charles Beaudoin

Bourque et Beaudoin : les piliers d'une équipe prometteuse

L’avenir semble prometteur chez les Cataractes. Espérant mener son équipe à maturité en 2021-2022, le directeur général Martin Mondoux a profité de ses excellents choix au repêchage lors des deux derniers encans pour composer une jeune équipe dont le noyau est âgé de 17 ans. Parmi ces jeunes joueurs, Mavrik Bourque, qui fait déjà la pluie et le beau temps dans le circuit, ainsi que l’ancien membre des Harfangs de Sherbrooke, Charles Beaudoin.

Ces deux attaquants ont fait partie de la faste récolte du repêchage 2018, durant lequel les Cataractes possédaient deux choix de première ronde et trois choix de deuxième ronde. La cuvée était excellente : Hendrix Lapierre, William Villeneuve, Lukas Cormier, Patrick Guay, William Dufour et Théo Rochette attiraient alors l’attention des recruteurs et les Cataractes en ont profité pour faire le plein.

Considéré comme un espoir de premier plan pour le prochain repêchage de la LNH, Bourque a connu une saison de 24 buts et 29 passes en 64 matchs l’an dernier et ne dérougit pas cette saison avec une récolte de sept buts et cinq passes en 11 parties. 

« Peu importe notre âge, on doit gagner, estime Bourque. Personnellement, je ne suis pas encore totalement satisfait de mon jeu et je peux être encore meilleur. »

« C’est pour ça que Mavrik est aussi bon, croit son entraîneur Daniel Renaud. Il souhaite être meilleur de jour en jour et il ne sera jamais satisfait de son jeu pour cette raison. Il tient à être un joueur complet. Il maintient une attitude de professionnel qui est contagieuse dans un vestiaire. »

La saison actuelle sera cruciale pour Bourque. 

« C’est certain que je veux prendre part à tous les événements spéciaux de cette saison pour en profiter au maximum et progresser. Ce sera une année importante pour moi. Je suis admissible au repêchage, mais je dois garder mon focus sur l’équipe. »

Les débuts de Charles Beaudoin ont été plus lents. Après une récolte de neuf buts et neuf passes l’an dernier, Beaudoin a obtenu trois buts à ses onze premiers matchs cette saison. 

« Charles est un tireur d’élite, rappelle Renaud. Il a son identité propre. Son lancer est une arme. On souhaite qu’il l’utilise davantage en trouvant les espaces libres sur la glace. Il deviendra pour nous un joueur excessivement important. »

« On a connu une saison plus difficile avec seulement 14 victoires, mais on voit déjà que notre équipe joue beaucoup mieux cette année malgré notre jeunesse, explique le hockeyeur de Bromont. Je suis plus confiant et plus imposant que l’an dernier. Je crois être meilleur et ma qualité première est mon tir, donc je veux accumuler les buts cette année. On a beaucoup de potentiel avec nos trois joueurs de 16 ans et nos nombreux joueurs de 17 ans. »

Malgré la jeunesse des Cataractes, ces derniers souhaitent gagner dès maintenant même si les jeunes ont encore beaucoup à apprendre.

« Sans aucune arrogance, on bâtit pour avril 2020. Je ne dis pas que les Cataractes vont triompher cette année. Mais le message aux joueurs ne peut pas être que les Cataractes gagneront en 2020-2021 », confie Daniel Renaud. 

« Dans la LHJMQ, tout est une question de cycles, poursuit-il. Les joueurs de 20 ans sont aussi très importants et on veut apprendre à faire les bonnes choses dans la victoire puisque c’est toujours plus facile de se développer dans le succès. Tout le monde voit que notre club a du potentiel, mais on ne doit pas s’emballer pour autant. »

Mavrik Bourque