Laurent Dubreuil, à gauche, William Dutton, au centre et Alex Boisvert-Lacroix, à droite, ont monopolisé le podium lors du 500 m de mercredi dans le cadre des Championnats nationaux de patinage de vitesse longue piste.

Boisvert-Lacroix termine 3e au 500 m

Alex Boisvert-Lacroix a terminé au troisième rang du 500 m disputé dans le cadre des Championnats nationaux de patinage de vitesse longue piste par distances individuelles/Coupe Canada #2 mercredi à Calgary.
Le Sherbrookois a terminé à des poussières de William Dutton (34:58 secondes) et de Laurent Dubreuil (34:60 secondes) avec son chrono de 34:64 secondes.
« Je suis arrivé à cette compétition pas au sommet de ma forme, pas au sommet de mon peak. Je me suis entraîné très fort à Montréal après le long voyage de six semaines pour les coupes du monde de l'automne dernier. Je n'avais cependant aucune pression pour ce championnat canadien puisque je suis déjà pré-qualifié pour le Championnat du monde sur 500 m », a-t-il expliqué à La Tribune.
Dubreuil, de Québec, était lui aussi pré-qualifié sur l'équipe car il est le premier canadien au classement des points en coupe du monde.
« Ma préqualification est dûe au fait que j'ai été le canadien le plus rapide l'automne dernier après Laurent. Il reste uniquement une place sur l'équipe pour le 500 m et c'est au cumulatif des deux courses, mercredi et jeudi, que le troisième sera choisi. Avec sa victoire mercredi, William a une longueur d'avance. »
Pour Boisvert-Lacroix, ces championnats nationaux sont une répétition générale pour les Championnats mondiaux de distances individuelles 2017 de l'ISU qui seront disputés à Gangneung, en Corée du Sud, en mars.
C'est justement là que se dérouleront les prochains jeux olympiques d'hiver, en 2017.
« Sur papier, ma prochaine compétition serait la coupe du monde #5 à Berlin, en préparation pour les Mondiaux, mais notre présence là-bas reste incertaine. »
« Assurément, je focalise toutes mes énergies sur le championnat du monde, c'est la compétition la plus importante à seulement un an des Jeux olympiques. C'est un scénario parfait pour moi en ce sens. »