Alex Boisvert-Lacroix
Alex Boisvert-Lacroix

Boisvert-Lacroix remporte le bronze au sprint par équipe

Deux changements d’effectifs de dernière minute n’ont pas empêché l’équipe nationale masculine de rafler le bronze au sprint par équipe, vendredi, à la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste de Nagano, au Japon.

C’est tout d’abord Laurent Dubreuil qui devait se joindre à David La Rue et Alex Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, pour disputer la dernière épreuve de la journée, mais une récurrente blessure au dos a empêché le Québécois d’y prendre part.

Les entraîneurs se sont ensuite retournés vers Antoine Gélinas-Beaulieu, également de Sherbrooke, mais ce dernier a dû se retirer quelques minutes avant le début de la course en raison de sa présence en finale du départ groupé. C’est finalement le Manitobain Tyson Langelaar qui a complété le trio canadien médaillé de bronze avec un temps de 1 min 20 s, 979.

« Tout s’est fait au dernier moment ! Nous avons établi notre stratégie une quinzaine de minutes avant de prendre le départ et nous avons réussi à faire une bonne course au niveau de l’exécution pour terminer troisièmes », a expliqué Boisvert-Lacroix.

Cette médaille de bronze a également permis aux Canadiens d’assurer leur place en vue des Championnats du monde qui auront lieu à Salt Lake City, en février prochain. « C’est une bonne nouvelle pour nous ! Nous étions neuvièmes au classement en raison de notre disqualification la semaine dernière et notre performance nous a replacés parmi le top-6 qui ira à Salt Lake City », a poursuivi Boisvert-Lacroix.

Les Russes (1 min 20 s, 139) ont triomphé lors de cette épreuve en devançant les Japonais (+0,70 seconde).

Départs laborieux au 500 m

Plus tôt dans la journée, Boisvert-Lacroix (35,116 s) a pris le 13e rang au 500 m masculin, une performance qu’il juge insatisfaisante. 

« Le bronze au sprint est venu mettre un pansement sur ma performance au 500 m. Je n’ai vraiment pas bien exécuté dans les 100 premiers mètres et je n’ai pas pu me rattraper », a indiqué celui qui avait terminé troisième à cette épreuve la semaine dernière, à la Coupe du monde de Nur-Sultan, au Kazakhstan.

Pour sa part, Laurent Dubreuil (35,061 s) a terminé 12e, et ce, en dépit d’une blessure au dos qu’il traîne depuis quelque temps. 

Les trois représentants du fleurdelisé auront la chance de se reprendre dès samedi, à l’occasion du deuxième 500 m de la compétition. 

Seul autre représentant du fleurdelisé en action lors de cette journée, le Sherbrookois Antoine Gélinas-Beaulieu a bien fait à sa première participation au départ groupé en se qualifiant pour la finale, où il a terminé 14e avec un temps de 7 min 57 s, 710 s.