La troupe de Craig Norman n’a perdu que contre le Rouge et Or cette saison, comme jeudi soir lors de son affrontement face à l’Université Laval.

Bishop's talonne Laval

Une chance sur un plateau d’argent s’est présentée à la formation féminine de basketball des Gaiters jeudi soir à l’Université Bishop’s. Les joueuses de Craig Norman se battaient pour obtenir une meilleure option sur le premier rang au classement provincial. Les Gaiters talonnent le Rouge et Or de l’Université Laval, mais la formation de Québec a su aller chercher les derniers points de la rencontre dans une victoire de 60 à 55 de l’Université Laval.

Le Rouge et Or est la seule équipe ayant su trouver une réponse à l’énigme des Gaiters, deuxièmes au classement, à quatre points du Rouge et Or, qui a toutefois disputé deux parties de plus. Sinon, les Gaiters ont gagné leurs quatre autres rencontres de la saison contre Concordia, McGill ou l’UQAM.

« On fait peut-être partie du top 10 canadien, mais on ne doit pas perdre le focus et s’énerver pour autant, a rappelé la joueuse Metchline Gabélus. Ce n’est jamais facile de voir des modifications être apportées au programme et de s’adapter à un nouvel entraîneur, mais on a regardé devant nous et on a fait confiance au processus! »

L’an dernier, les Gaiters ont terminé au dernier rang avec seulement deux gains en 16 parties. 

« On a fait preuve de détermination et de patience, soutient l’entraîneur Craig Norman. Ça commence à payer. On avait un plan en attirant d’excellentes jeunes joueuses au sein du programme et quelques années plus tard, les nouveaux suivent leurs pas. On est encore jeunes. Mais on se retrouve dans une position où l’on pourrait avoir un gros impact cette année. Le meilleur est à venir! »

Une certaine frénésie entoure maintenant la formation féminine. 

« L’ambiance est survoltée, observe Metchline Gabélus. Les étudiants viennent nous encourager et nous parlent beaucoup des parties quand on les croise dans les corridors de l’université. On est fières de voir que la communauté est aussi derrière nous. Ça veut dire beaucoup pour nous de voir que même durant les Fêtes, le monde ne pouvait rater notre partie et se déplaçait quand même. »

« En accueillant un match pour la première place, ce que j’ai dit en premier aux filles, c’est que la place allait être pleine ce soir! Ce qui est dommage, c’est que l’on a quelques joueuses blessées, mais ce ne sera jamais une bonne excuse pour nous. On doit continuer à être meilleurs. Les filles peuvent espérer accueillir les premières parties éliminatoires à la maison en obtenant une bonne position au classement et même ensuite viser le titre de championnat, pourquoi pas? C’est notre but après tout! » clame l’entraîneur. 

Chez les hommes, les Gaiters ont perdu au compte de 87-81 face à la dernière équipe au Québec, le Rouge et Or de Laval, qui a obtenu jeudi soir sa première victoire en huit rencontres cette saison. L’Université Bishop’s occupe désormais l’avant-dernier rang avec un dossier de deux victoires et quatre revers.