Alex Jacob-Michaud et Gabriel Polan ont eu de bons moments contre les Stingers de Concordia samedi dernier.

Bâtir sur la victoire contre Concordia

La première victoire de la saison du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke face aux Stingers de Concordia samedi dernier (30-13) lui a donné des ailes. Un élan qu’il espère poursuivre ce samedi alors que le Rouge et Or de l’Université Laval sera en ville.

Avec encore trois matchs à disputer en saison, Sherbrooke a toujours des chances de se classer pour les séries d’après-saison.

Ses deux prochains matchs, disputés à domicile, ne seront toutefois pas de tout repos : d’abord Québec, et ensuite Montréal, avant de conclure contre les Redmen, à Montréal, le 21 octobre.

Sherbrooke aborde donc le duel de samedi avec enthousiasme, même si le Vert & Or n’a jamais gagné contre Québec.

« Je crois vraiment qu’on peut battre cette équipe-là. Je ne veux pas jurer qu’on va les battre samedi, ça ne s’est jamais fait. Mais ils ne nous ont jamais affrontés ici avec l’équipe qu’on a présentement sous la main. J’ai vraiment hâte de voir comment les gars vont sortir et j’ai aussi hâte de voir si les gens de Sherbrooke vont sortir pour nous appuyer », a dit l’entraîneur-chef Mathieu Lecompte, avant l’entraînement de son club.

La tenue de l’attaque

« Oui, on a récolté une première victoire contre les Stingers, mais il ne faut pas oublier qu’on a battu une très bonne équipe, qui est passée bien près de battre Québec la semaine précédente! On a battu un gros club. »

Et l’une des raisons de cette victoire est l’éclatante tenue de l’attaque sherbrookoise, qui a connu ses premiers vrais bons moments de la saison.

Le quart de deuxième année Alex Jacob-Michaud a remporté son premier match en un peu plus d’un an, en récoltant 214 verges et deux passes de touché, et quelques jeux explosifs qui ont changé la donne.

« En tant qu’unité, on veut simplement s’améliorer chaque jour tout en croyant dans le processus. Affronter Québec est toujours un défi difficile mais très excitant dans une saison », a dit le coordonnateur offensif Brent Bailey.

« Contre les Stingers, j’ai aimé le fait qu’on a pu protéger la balle, donc on a évité les revirements, et la patience dont on a fait preuve. On a réussi quelques jeux explosifs et c’est très bien, mais j’ai davantage apprécié l’exécution des joueurs et leur concentration sur les détails et sur le plan de match. »

« Je suis aussi très content de voir Jake (Alex Jacob-Michaud) connaître enfin du succès. Il se met beaucoup de pression sur les épaules et il travaille tellement fort. »

Imbroglio administratif

Le Vert & Or aura besoin de toutes ses munitions s’il espère battre le Rouge et Or pour une première fois en 15 ans, samedi.

Il devra cependant se passer de ses deux receveurs américains pour ce duel. Ces derniers rateront un deuxième match de suite à cause d’un imbroglio administratif.

Le Vert & Or a transmis à Usports les documents envoyés par l’université américaine Austin Pea confirmant l’admissibilité des deux joueurs, qui n’auraient pas joué l’an dernier, selon eux.

Il s’avère cependant que ce ne fut pas le cas. Les deux joueurs seront donc inadmissibles cette année. Un appel de compassion a été fait auprès de Usports, mais il a été reporté.

Rappelons que les deux joueurs ont été habillés pour quatre des cinq matchs de l’équipe en saison 2017.

« De notre côté, on estime avoir tout fait dans les règles. On a des documents signés attestant de leur admissibilité. Ce sont eux qui ont fait une erreur. Pas nous. On a suivi le processus à la lettre », a indiqué Mathieu Lecompte.

« Si Usports décide qu’ils sont inadmissibles, on pourrait perdre les matchs auxquels ils ont pris part. Mais on était 0-4 quand même. Ça ne change rien pour nous. Je comprends Usports de vouloir prendre son temps avant de rendre une décision dans ce dossier; tout ça pourrait créer un précédent pour d’autres joueurs de la NCAA qui voudraient traverser la frontière. »