Au rythme où les inscriptions s’accumulaient, Baseball Sherbrooke croyait bien avoir des chances de passer la barrière des 500 joueurs et joueuses pour sa saison estivale 2020. Mais la pandémie de la COVID-19 a mis, temporairement, un frein à cet enthousiasme.

Baseball Sherbrooke freiné par la COVID-19

Au rythme où les inscriptions s’accumulaient, Baseball Sherbrooke croyait bien avoir des chances de passer la barrière des 500 joueurs et joueuses pour sa saison estivale 2020. Mais la pandémie de la COVID-19 a mis, temporairement, un frein à cet enthousiasme. Qu’à cela ne tienne, Baseball Sherbrooke prépare sa saison, en se croisant les doigts.

« La commission provinciale des présidents va se réunir cette fin de semaine, et ce sera bien sûr le sujet numéro un à l’ordre du jour. Par la suite, lundi, on aura la tenue de notre conseil d’administration à Baseball Sherbrooke. Jusqu’à présent, on a été assez rapides pour intervenir, on a été la deuxième région à annuler les camps de sélection. Maintenant, on a des plans, pour la prochaine saison, mais on est tributaires de Baseball Québec. De toute façon, on commence rarement notre saison avant le 25 mai, habituellement », a expliqué la présidente de Baseball Sherbrooke, Josée Lamoureux.

Baseball Québec a décidé de suspendre ses activités partout en province, jusqu’au premier mai, conformément aux recommandations de la Santé publique.

Une réévaluation sera faite par la suite.

« Côté préparation, on était vraiment sur la coche, pour cette saison-là. On avait des équipes à l’entraînement dans les gymnases, une recommandation que l’on nous avait faite. Pour la suite des choses, on va devoir être créatifs, et se préparer à une saison qui pourrait commencer en mai, en juin, ou peut-être même en juillet, on ne sait pas », a poursuivi Josée Lamoureux.

« Notre saison n’est pas encore commencée, mais ça s’en vient. Généralement, en avril, on procède à la confection des équipes, à la préparation des camps de sélection pour les équipes et les équipes AA. Le défi sera, une fois qu’on aura l’autorisation de retourner sur le terrain, de faire les équipes le plus rapidement possible. Aussi, la formation de nos officiels sera très importante; nouveauté cette année, Baseball Québec a décidé que la grande majorité de cette formation se ferait en ligne, avant de se compléter sur le terrain. Ce sera la même chose pour nos marqueurs », a dit Josée Lamoureux.

La formation des entraîneurs, qui ne se fait pas en ligne, sera aussi un défi à surmonter rapidement.

Un engouement bien présent

À moins de 300 inscriptions il y a quelques années, lorsque Josée Lamoureux est entrée en poste, Baseball Sherbrooke avait 490 inscriptions à montrer, l’an passé.

L’engouement pour le baseball, depuis quelques années, ne se dément pas, confirme la présidente.

« Pour la présente saison, on était à 360 inscriptions de jeunes entre quatre et 18 ans. On était en avance sur les autres années et on voulait dépasser les 500 inscriptions. Ce dont on était aussi très fiers, c’est d’avoir réussi à garder beaucoup de joueurs de catégorie midget. Dans l’ensemble, d’ailleurs, la rétention était très bonne. »

« J’ai confiance qu’on va pouvoir dépasser le cap des 500 inscriptions. On a toujours bon espoir de pouvoir donner un plan d’action pour bien encadrer la prochaine saison. »

Un championnat canadien à Sherbrooke

Parmi les activités au programme, Baseball Sherbrooke organisera les Championnats canadiens féminin U21, du 6 au 9 août, sous la supervision de Steeve Langlois, qui est coordonnateur au baseball féminin provincial chez Baseball Québec

Sherbrooke y déléguera un club U19.

« Ce sera un bel événement pour le baseball féminin à Sherbrooke et au Québec. Les filles aiment le baseball, les inscriptions augmentent, et je trouve qu’elles amènent une belle couleur et un bel enthousiasme à notre sport », a dit Mme Lamoureux.