Stéphane Julien espère que ses vétérans en donnent davantage vendredi, tout comme sa défensive. Sur la séquence, l’entraîneur offre ses directives au défenseur Olivier Crête-Belzile.

Aux vétérans de montrer le chemin

Le Phoenix s’est incliné à ses cinq dernières sorties. Une séquence difficile durant laquelle les Sherbrookois n’ont amassé qu’un maigre point au classement. Espérant mettre fin à cette série de revers, l’entraîneur Stéphane Julien a lancé un message à ses leaders.

Selon le pilote des Oiseaux, c’est aux vétérans à prendre les choses en main et à montrer le chemin de la victoire aux plus jeunes.

« Lors de ce genre de mauvaises séquences, j’aimerais voir mes vétérans se lever. Je souhaite une meilleure implication physique de la part de tous les joueurs. Je veux les voir jouer avec plus de chien. C’est ce qui manquait la fin de semaine dernière. »

Après une gênante défaite à Rimouski samedi, le Phœnix a amassé un point en prolongation contre les Remparts dimanche. Si ce n’était pas de l’indiscipline du joueur de 20 ans Nicolas Poulin en fin de partie à trois contre trois, le Phœnix aurait très bien pu battre l’une de meilleures équipes du circuit.

« On a joué une bonne partie à Québec, mais il nous manque de quoi : ce petit quelque chose qui pourrait faire la différence entre une équipe qui termine dans les huit premiers rangs ou entre les rangs huit et 14. En ce moment, la rage n’est pas là. Offensivement ça va bien. Mais les gars ne jouent pas avec le couteau entre les dents pour empêcher des buts. Il manque un peu aussi ce désir de vouloir la mettre dedans une fois rendu au filet. On a 18 joueurs qui sont revenus de l’an dernier et j’aimerais qu’ils donnent l’exemple. On répète que nos leaders sont bons, alors c’est le temps de le prouver », clame Stéphane Julien.

Pour terminer dans le haut du classement, l’entraîneur estime que son équipe doit arrêter de s’enfoncer lorsque les défaites se multiplient.

« La constance est importance dans la ligue. Il faut éviter les longues séquences de défaites. Si ça nous arrive, j’espère que les gars démontrent assez de confiance pour monter leur niveau de jeu d’un cran au lieu de faire comme lors des premières années, c’est-à-dire s’effondrer sous le poids de cette mauvaise séquence. »

Samuel Poulin en quête d’un premier but

Le Phoenix devra se passer des recrues Samuel Poulin et Bailey Peach pour les deux prochaines semaines étant donné leur participation au Championnat mondial des moins de 17 ans. Rappelons que Samuel Poulin demeure à la recherche d’un premier but dans la LHJMQ, lui qui a toutefois cinq mentions d’aide à son dossier, et ce, en onze parties.

« J’espère que sa participation à ce tournoi aura un effet positif. On lui donne les meilleures chances ici. On le place dans de bonnes situations. C’est un joueur de franchise. Je crois en lui. Mais depuis sa commotion cérébrale, c’est plus difficile. Il est sur le deuxième trio, il joue en avantage numérique et il doit simplement revenir à la base en utilisant son physique et en contrôlant la rondelle en zone offensive. Il a tous les outils pour réussir, ce n’est qu’une question de temps dans son cas », note Stéphane Julien.

Et surtout, pas question de paniquer.

« On ne panique pas du tout, mais de son côté, il souhaite en donner encore plus, admet l’entraîneur. Il est en excellente forme physique, il est un bon gars, un bon coéquipier et il est assez intelligent pour savoir qu’il trouvera le fond du filet tôt ou tard. Le fait d’avoir raté deux semaines d’activités n’a vraiment pas aidé. On ajuste des choses chaque jour et il a raté ces séances d’ajustement, donc il a commencé la saison avec un peu de retard. »

Notons que Marek Zachar, blessé à l’aine, pourrait revenir au jeu pour le voyage dans les Maritimes la semaine prochaine.

Nathaël Roy a été rappelé par le Phoenix en prévision de la partie de vendredi à Sherbrooke contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, tout comme le défenseur Isaak Chateauneuf.