Si les cris étaient stridents dès qu’un Canadien touchait la surface glacée, ils l’étaient encore plus lorsque Kim Boutin patinait.

Autre médaille de bronze pour Kim Boutin

L’émotion était à son comble, samedi matin à la Cage Brasserie sportive de Sherbrooke, lorsque la patineuse de vitesse sherbrookoise Kim Boutin a remporté une autre médaille de bronze.

La seule représentante des femmes du Canada en finale des femmes a livré trois excellentes courses, ce qui a soulevé la centaine de Sherbrookois qui se sont levés très tôt afin d’aller l’encourager.

L’oncle de Kim, Alain Gauvreau, était extrêmement fier des performances de sa nièce. « C’est la fierté de la famille. C’est la plus jeune et l’on voit qu’elle est forte. Elle livre de belles compétitions. Une deuxième médaille à ses premiers Jeux olympiques, c’est extraordinaire », a-t-il commenté au terme de la course.

« Les gens sont de très bons partisans. L’ambiance ici est incroyable. Il y avait beaucoup de gens ici dès 5h ce matin. C’est fantastique », ajoute-t-il.

De son côté, le président du Club de patinage de vitesse de Sherbrooke, Denis Lemay, était aussi heureux. « On est très fiers des performances de Kim. Tout le monde va partir d’ici gonflé à bloc », assure-t-il.

Cette performance de la Sherbrookoise rend le rêve olympique accessible pour les jeunes. « Kim est près du Club. Elle vient patiner avec les jeunes à l’occasion. On a des Jordan Pierre-Gilles, des Nicolas Perreault qui s’entraînent à Montréal et je crois que ça devient une motivation pour eux », poursuit-il.

Le maire de Sherbrooke Steve Lussier, lui, a un objectif particulier pour la suite des compétitions. « Je veux voir 200 personnes ici pour les prochaines compétitions! Il faut remplir le restaurant. C’est une fierté pour Sherbrooke. Il faut qu’encore plus de gens se lèvent le matin pour venir voir ça », a-t-il commenté.

L'oncle de Kim Boutin et sa cousine, Alain Gauvreau et Caroline Gauvreau se sont levés aux aurores afin d'encourager l'olympienne.

Bien accompagnée 

Si les cris étaient stridents dès qu’un Canadien touchait la surface glacée, ils l’étaient encore plus lorsque Kim Boutin patinait.

En effet, chez les femmes, la Saguenéenne Valérie Maltais et la Jeannoise Marianne St-Gelais ont représenté la Belle province dans cette compétition jusqu’en demi-finale. Chez les hommes, Samuel Girard et Charles Hamelin étaient les favoris de la foule.

La médaille d’or de Samuel Girard a également fait exploser le tout du restaurant, ouvert spécialement pour l’occasion.

Si les cris étaient stridents dès qu’un Canadien touchait la surface glacée, ils l’étaient encore plus lorsque Kim Boutin patinait.

En effet, chez les femmes, la Saguenéenne Valérie Maltais et la Jeannoise Marianne St-Gelais ont représenté la Belle province dans cette compétition jusqu’en demi-finale. Chez les hommes, Samuel Girard et Charles Hamelin étaient les favoris de la foule.

La médaille d’or de Samuel Girard a également fait exploser le tout du restaurant, ouvert spécialement pour l’occasion.

Nouvelle marque

Sur leur compte Facebook, Team Canada a souligné un fait historique dans cette victoire de Boutin. « Elle est la première Canadienne de l'histoire médaillée sur 1500 m aux Olympiques et la première patineuse de courte piste du Canada double médaillée olympique à des épreuves individuelles lors de mêmes Jeux », a confirmé l'organisation. 

L'athlète a réagi sur les réseaux sociaux après sa deuxième médaille. « Je viens de vivre une des plus importantes courses de ma carrière. Quel bonheur! Merci à tous et à toutes pour cette vague d'amour! »

Kim Boutin en est à ses premiers Jeux olympiques. La patineuse de vitesse sera de retour sur la patinoire le 20 février à 5 h pour la qualification du 1 000 m et pour la finale du relais. 

De son côté, Alex Boisvert-Lacroix patinera le 19 février à 6h pour la finale du 500 m sur longue piste. 

Dans les deux cas, les Sherbrookois sont invités à encourager leurs athlètes à la Cage - Brasserie sportive.