Olivier Beaudoin évolue peut-être au niveau atome A, mais cela ne l’empêche pas de se retrouver en grande finale d’un concours d’échappées organisé par la LNH.

Au Match des étoiles de la LNH grâce à un concours d’échappées?

Un gardien de but sherbrookois se trouve parmi les deux derniers finalistes pour obtenir son billet en vue du prochain Match des étoiles de la LNH. Ce qui lui reste à faire : gagner l’étape ultime du concours d’échappées, qui aura lieu au Centre Bell lors du premier entracte de la partie du Canadien de Montréal le 9 novembre prochain.

Olivier Beaudoin espère devenir le gardien qui aura la chance de représenter le CH à St Louis au mois de janvier en gagnant la grande finale provinciale du concours Mini 1 contre 1 Tim Hortons.

Pas moins de 304 jeunes âgés de 9 ou 10 ans ont pris part au volet québécois. Après cinq étapes, il ne reste que deux attaquants et deux gardiens en lice. Et pourtant, Olivier Beaudoin n’évolue pas dans la catégorie AA ou BB : il protège le but du Phœnix atome A de Sherbrooke. « Je vais pratiquer les échappées lors des prochains entraînements! » confirme le jeune gardien.

Lors du Match des étoiles, chaque formation de la LNH sera représentée par un gardien et un attaquant. Peu importe le résultat final à la suite du match entre les Kings de Los Angeles et le Tricolore, Olivier Beaudoin admet en sortir gagnant.

« Je suis déjà très fier de m’être rendu en finale. J’ai l’impression que je serai nerveux un peu de jouer devant des milliers de spectateurs », confie le gardien.

« Tout ce que l’on souhaitait, c’était qu’il puisse sauter sur la glace d’entraînement du Canadien au Complexe Bell de Brossard, affirme son père, Alexandre Beaudoin. Si le grand prix était de pouvoir participer à un concours d’échappées au Centre Bell entre deux périodes du Canadien, on serait déjà très heureux. »

En plus d’obtenir des vacances toutes dépenses payées à St Louis, les gagnants du volet québécois assisteront au Match des étoiles et aux concours d’habiletés de la Ligue nationale. Ils auront également droit à une passe VIP pour l’arrivée des joueurs étoiles et lors d’une séance d’autographes.

Sa stratégie pour devenir le meilleur gardien de 9 ou 10 ans en échappées?

« Je regarde l’attaquant s’avancer vers moi et s’il lève son hockey, je me tiens prêt pour arrêter son tir, sinon je vais m’attendre à une feinte et je tenterai de ne pas me faire déjouer », explique bien simplement le Sherbrookois.

Les attaquants auront chacun trois chances de déjouer les gardiens si l’on se fie aux premières étapes du concours.

« On a assisté à une partie intraéquipe plus tôt cette année au Centre Bell, informe Alexandre Beaudoin, et on était assis complètement en haut. On avait le mur juste derrière nous. Cette fois, Olivier sera carrément sur la glace du Centre Bell. Ce sera un moment très spécial. »

« Tout ce que je veux, c’est avoir du plaisir. Je suis conscient que ce n’est pas tout le monde qui a la chance que j’ai, donc je me considère déjà privilégié », résume Olivier Beaudoin.